Abbott Securesence à l'épreuve de la vraie vie

Algorithme SecureSense

L’algorithme anti-bruit SecureSense™ a été récemment évalué dans une étude multicentrique française ayant inclus 486 patients des CHU de Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble et Toulouse [Welte N. et al. Multicenter Investigation of an Implantable Cardioverter Defibrillator Algorithm to Detect Oversensing. Heart Rhythm. 2017 Mar 18. pii: S1547-5271(17)30345-4. doi:10.1016/j.hrthm.2017.03.023]. Cet algorithme a pour objectif de distinguer le bruit de sonde d’un véritable épisode de TV/FV  en comparant le canal bipolaire (distal VD à bague VD) au canal unipolaire (coil VD à boîtier / distal VD à boîtier) Les alertes SecureSense™ et les épisodes d’arythmie ventriculaire soutenue ont été extraits de Merlin.net™ puis analysés.

Réduction de thérapies inappropriées sur bruit :
SecureSense™ a inhibé 22 thérapies chez trois patients (une fracture de sonde, 2 surdétections d’onde P). Sur un total de 336 épisodes analysés, SecureSense a été pris en défaut sur 15 épisodes d’arythmie ventriculaire chez 4 patients, qui correspondaient à de la surdétection d’onde P ou d’interférences électro-magnétique (contamination des 2 canaux). L’algorithme n’a pas inhibé de thérapie sur TV (la méthodologie ne permettait pas de détecter une éventuelle inhibition sur FV).

Mise en évidence de bruit non-soutenu :
Un des avantages de cet algorithme est de permettre la mise en évidence de surdétections paroxystiques induites par du bruit de sonde, de la surdétection de signaux physiologiques, ou encore par des pertes de capture ventriculaire. Ainsi un bruit de sonde non-soutenu a été identifié chez 57 patients (12%) pour un total de 336 épisodes. La dysfonction de sonde et la surdétection de l’onde T étaient les plus gros pourvoyeurs d’alerte (respectivement 38% et 33% des cas). Deux épisode de TVNS et 10 épisodes de FA conduite avaient été incorrectement classifiés bruit de sonde. Le nombre de fracture de sonde effective n’étant pas disponible, la sensibilité de l’algorithme pour la détection des fractures n’a pas pu être calculée.

SecureSense™ assure une protection contre les thérapies inappropriées sur dysfonction de sonde/surdétection mais aussi et plus fréquemment, permet un diagnostic anticipé de fracture de sonde ou de surdétection. Ceci permet d’intervenir avant la survenue de thérapies inappropriées.

S Ploux

 

.

Légende : Dans cet exemple, Merlin.net™ nous informe que 1) L’impédance de VD est hors-plage, 2) SecureSense™ a bloqué au moins une thérapie sur un diagnostic de bruit de sonde, 3) SecureSense™ a diagnostiqué au moins une surdétection non-soutenue, 4) le boitier du patient a vibré en réponse à ces alertes. Il s’agissait d’un déplacement précoce de la sonde VD, retirée vers l’oreillette, occasionnant une surdétection de l’onde P