Sorin Discrimination

Spécificités

1 - DISCRIMINATION SIMPLE CHAMBRE

2 - DISCRIMINATION DOUBLE CHAMBRE

 

1- DISCRIMINATION SIMPLE CHAMBRE

Une fois le rythme classé majoritairement, les critères suivants sont pris en compte pour la discrimination TV/TSV :

  • Stabilité RR
  • Accélération soudaine
  • Cycle long ventriculaire (instabilité à moyen terme)

Le dispositif analyse le rythme suivant différents schémas programmables:

  • fréquence seulement: le seul critère de la fréquence ventriculaire est utilisé
  • stabilité: utilisation du critère de stabilité
  • stabilité +: critères de stabilité + recherche cycle long
  • stabilité/accélération: stabilité et accélération soudaine
  • stabilité +/accélération: stabilité, accélération soudaine, recherche cycle long

1. Stabilité RR dans les zones de TV (TV lente et TV)

Quand un rythme est détecté dans une zone de TV (TV lente ou TV), le défibrillateur compte le nombre d'intervalles RR dans la fenêtre de stabilité. Le critère de stabilité est satisfait quand le nombre de ces intervalles RR est au moins égal au pourcentage de cycles inclus dans cette zone de détection.

2. Stabilité RR dans la zone de TV rapide

Quand un rythme est détecté dans la zone de FV, à une fréquence moyenne entre la zone de TV rapide et de FV, le défibrillateur compte le nombre d'intervalles RR à l'intérieur de la fenêtre de stabilité. Le critère de stabilité est satisfait si le nombre de ces intervalles RR est au moins égal au pourcentage de cycles inclus dans cette zone de détection.

3. Accélération soudaine

Le défibrillateur définit un cycle comme accéléré quand sa durée est plus courte que la durée du cycle de référence diminuée par le pourcentage programmé d'accélération et que le cycle est classé dans la zone TV lente ou TV. Le cycle de référence correspond à la moyenne des 4 cycles non accélérés précédents.

Le défibrillateur définit une fin d'accélération quand il détecte 2 cycles consécutifs stimulés ou non accélérés.

4. Recherche cycle long

Quand le critère de stabilité est satisfait, le défibrillateur (les plateformes récentes) recherche l'existence d'au moins un cycle long sur les 24  derniers cycles. Un cycle long est défini comme un cycle dont la durée est plus longue que celle de la moyenne des 4 derniers cycles inclus en zone de TV + une durée programmable. La recherche de cycle long débute après la détection de 4 cycles classés TV ou FV.

dai_discri_sorin1.png

2 - DISCRIMINATION DOUBLE CHAMBRE

Une fois le rythme classé majoritairement, les critères suivants sont pris en compte pour la discrimination TV/TSV en double chambre :

  • Stabilité RR
  • Association PR (régularité des délais PR ou AR)
  • Niveau d’association PR (1 :1 ou n :1)
  • Accélération A ou V (cavité d’origine de la 1ère accélération soudaine)
  • Cycle long V (instabilité à moyen terme)

dai_discri_sorin2.png

dai_discri_sorin3.png

Pour le fonctionnement des paramètres Stabilité, Association PR, et Niveau d’association PR, le système classe les intervalles RR et PR dans un tableau d’histogrammes  RR et PR par pas de 16 ms.

Le nombre de cycles RR et/ou PR de chaque colonne d’histogrammes RR et PR ainsi construits est comparé aux valeurs programmées de l’algorithme de discrimination. Les deux premiers cycles de la tachycardie sont ignorés pour la construction des histogrammes.

1. Stabilité RR

75% des 8 cycles glissants doivent avoir un couplage similaire, soit la présence d’un pic de base 65 ms au maximum.

dai_discri_sorin4.png

2. Association PR (régularité des délais PR ou AR)

Une majorité (75 %) des cycles V uniquement stables, doit être précédée par un évènement auriculaire avec un délai PR «similaire».

Des délais PR « similaires » sont caractérisés par la présence d’un pic, de base étroite (65 ms), quasiment proportionnel au nombre de V stables

dai_discri_sorin5.png

dai_discri_sorin6.png

3. Niveau d’association PR

Le système recherche la présence d’un ou n pics, de base étroite (65 ms). Dans ce cas, le niveau d’association PR est 1 :1 ou n :1. Sinon, il n’y a pas d’association PR.

dai_discri_sorin7.png

4. Recherche d’un cycle long quand le rythme est stable et dissocié

Les thérapies sur TV sont inhibées pour les 24 cycles qui suivent la détection d’un cycle RR long.

Un cycle est long si son couplage est plus long que la moyenne des 4 derniers cycles en zone de TV + un allongement (de 170 ms en nominal)

La recherche de Cycle RR Long :

  • commence dès que 4 cycles courts ont été détectés (< IDT)
  • redémarre après la délivrance d’une thérapie
  • s’arrête après la fin d’un épisode (Majorité "Rythme Lent")

 

5. Accélération A ou V (cavité d’origine de 1ère accélération soudaine)

Il y a accélération au début de la tachycardie, si l’intervalle RR courant est :

a. prématuré de 25% ou plus (programmable) par rapport à

b. l’intervalle RR précédent s’il est « normal » ;

c. la moyenne des 4 derniers intervalles RR non accélérés quand l’intervalle RR précédent est: déjà accéléré (accél. V ou accél. A), une pause ventriculaire (RR > 125% RR précédent), non conduit des oreillettes (Extrasystole V)

Dans la zone de détection de tachycardie/FV, l’accélération est atriale si les deux R du cycle RR accéléré sont conduits (PR précédant chaque R entre 31 et 313 ms en mode DDD, intervalles PR similaires en mode AAI/SafeR), sinon, elle est ventriculaire.

dai_discri_sorin8.png

6. Persistance de la tachycardie ventriculaire

Une fois le rythme classé, la tachycardie doit persister pendant le nombre de cycles programmés dans Persistance avant lancement de la thérapie

7. Redétection post choc

Après un choc, une période de blanking est déclenchée d’une durée d’une seconde. Les persistances ne sont pas remises à zéro

2 cycles RR ne sont pas non pris en compte. L’accélération est d’origine ventriculaire par défaut, il faut 6 cycles de redétection (8 cycles après thérapie de TV).

8. Retour sinusal

Le retour sinusal est obtenu quand plus de 75% des 8 derniers cycles sont plus lents que les zones de tachycardie.