Asservissement de Fréquence SORIN

Asservissement de fréquence chez Sorin

Les stimulateurs Sorin sont équipés de 2 capteurs pouvant fonctionner ensemble ou séparément: un accéléromètre et un capteur de ventilation minute (mesure de l’impédance transthoracique). 

pm_19_situations_asservissement14.png

Quand les 2 capteurs sont utilisés:

La fréquence de stimulation est d’abord pilotée par l’accéléromètre (G), premier capteur à réagir en début d’effort. Puis, la ventilation minute (VM) prend le relais sur toute la durée de l’effort. Contrôle croisé des 2 capteurs: l'asservissement ne se poursuit que si les 2 capteurs sont actifs. Le capteur G détecte la fin de l’effort, la fréquence rejoint alors progressivement la fréquence de base.

pm_19_situations_asservissement15.png

Toute accélération d’un capteur non confirmée par le deuxième provoque le retour à la fréquence de base. Dans l’exemple ci-dessus, une activation abusive du capteur G corrigée par la ventilation minute est schématisée.

Différents paramètres sont programmables:

pm_19_situations_asservissement17.png

Si l’Asservissement est réglé sur RR figé :

  • Le niveau estimé de l’activité physique du patient est accessible et programmable
     
  • La réactivité du système est fixée de façon permanent

pm_19_situations_asservissement18.png

Le réglage de l’Activité doit correspondre à l’activité physique du patient. Un patient sédentaire devrait avoir un réglage de son Activité sur Faible ou Très faible. Le système est alors très réactif. Une légère activité physique entraine une augmentation rapide de la fréquence de stimulation proche de la fréquence maximale de stimulation.

pm_19_situations_asservissement19.png

Si l’Asservissement est réglé sur RR auto (RR = Rate Response) :

  • Le niveau estimé de l’activité physique du patient n’est pas accessible
     
  • La réactivité du système s’ajuste automatiquement en fonction de l’activité physique du patient

 pm_19_situations_asservissement20.png

Le système évalue en permanence le niveau d’activité physique du patient. Dans l’exemple suivant, le niveau de ventilation à l’effort a été augmenté suite un effort supérieur en termes de ventilation. Chaque effort supérieur au niveau actuel de ventilation conduit à une augmentation du paramètre Activité (c’est-à-dire qu’il tend vers la valeur Très élevée). A l’inverse, le niveau de ventilation à l’effort est automatiquement réduit de quelques pourcents chaque jour. Ainsi un patient qui devient inactif voit son paramètre Activité tendre spontanément vers la valeur Très faible en quelques jours. Le niveau de ventilation de repos correspond lui au niveau moyen de la ventilation de la journée. 

pm_19_situations_asservissement21.png