Tachycardie jonctionnelle sur voie accessoire (ECN)

Tracé
N° 30
Patient
Patient de 31 ans présentant des palpitations à début brutal et fin brutale; ECG enregistré au décours d'un épisode.
Tachycardie jonctionnelle sur voie accessoire (ECN)
Commentaires

Ce patient présentait donc des épisodes itératifs de tachycardies jonctionnelles sur un faisceau de Kent (voie accessoire, syndrome de Wolff Parkinson White). Le tracé enregistré correspond à une tachycardie orthodromique: l'influx descendant de l'oreillette au ventricule par le faisceau de His et remontant par le faisceau de Kent. Ce type de tachycardie, bien plus fréquent que les tachycardies antidromiques où le circuit est inversé, présente certaines caractéristiques électrocardiographiques:

  1. les épisodes de tachycardie sont à début et fin brusques avec un rapport 1/1 entre oreillettes et ventricules;
  2. la...
Exergue
Dans une tachycardie jonctionnelle orthodromique, l'influx descend de l'oreillette au ventricule par le faisceau de His et remonte par le faisceau de Kent; la tachycardie est régulière, à début et fin brutal, avec un rapport A/V en 1/1, l'espace P'R étant plus long que l'espace RP'.
Tachycardie jonctionnelle sur voie accessoire (ECN)
Dossiers possibles
  • Palpitations chez un patient porteur d’une voie accessoire
Les petits trucs de Rémi
  • Deux types de tachycardie jonctionnelle doivent être connues pour l’ECN :

      - tachycardie sur voie accessoire (syndrome de Wolff Parkinson White)

      - réentrée intra-nodale

Ce que dit le référentiel

Il est noté que la tachycardie jonctionnelle (maladie de Bouveret) est soit liée à une réentrée intra-nodale, soit à une voie accessoire. Un paragraphe « Préexcitation » est présent dans l’item électrocardiogramme.