Diagnostic de fibrillation auriculaire par télémédecine

Tracé
N° 28
Constructeur Biotronik Prothèse PM Chapitre Gestion des arythmies atriales
Patient

Homme de 88 ans, implanté d'un stimulateur Evia DR dans le cadre d'une dysfonction sinusale avec espace PR long; programmation en mode DDD; asymptomatique; alerte jaune de télémédecine pour survenue d'une arythmie atriale. 

Tracé
  1. alerte jaune dans le cadre d'une charge atriale supérieure à la limite et d'un épisode atrial long classifié;
  2. le statut en arythmie atriale permet de voir que l'arythmie atriale semble permanente sur les 24 dernières heures;
  3. ce graphe montre que l'arythmie atriale est permanente depuis le début de cet épisode avec commutation de mode;
  4. le statut-moniteur IC montre qu'une fois que l'arythmie atriale a débuté, le pourcentage de stimulation ventriculaire a diminué, la fréquence ventriculaire a augmenté légèrement et l'activité du patient a diminué témoignant d'une possible mauvaise tolérance de l'arythmie;
  5. sur ce type de plateforme, le diagnostic de FA ne s'accompagne pas de l'envoi systématique par télémédecine d'un EGM enregistré au moment de l'épisode; en revanche, l'envoi d'une alerte peut s'accompagner de l'envoi d'un EGM périodique; 3 canaux sont disponibles: les marqueurs avec les intervalles, le canal de détection atriale et le canal de détection ventriculaire droite ; l'arythmie étant prolongée, sur ce tracé, on peut confirmer l'existence d'une véritable arythmie atriale avec conduction spontanée confirmant le diagnostic posé par le stimulateur;
  6. l'EGM périodique réalisé 3 mois auparavant retrouvait un rythme sinusal avec des extrasystoles atriales (gâchette pour l'induction d'une arythmie atriale) avec stimulation ventriculaire.
Commentaires

La FA est l’arythmie la plus fréquente chez les patients implantés d’un stimulateur cardiaque et est associée à une morbi-mortalité accrue. L’optimisation de la gestion des patients présentant des épisodes de FA représente un des intérêts majeurs du suivi par télécardiologie. La FA est associée à 2 risques principaux: une mauvaise tolérance hémodynamique et une augmentation du risque thromboembolique. La télémédecine permet un diagnostic précoce de l’arythmie, particulièrement des épisodes asymptomatiques et permet l’adaptation du traitement médical anti-arythmique et l’instauration rapide d’un traitement anticoagulant. Chez un patient présentant une arythmie atriale, quelle que soit la stratégie thérapeutique choisie, la télémédecine permet une optimisation du suivi avec

  1. analyse régulière de la fréquence moyenne et de la fréquence maximale pour la stratégie de contrôle de la fréquence ou
  2. mise en évidence d’éventuelles récidives pour la stratégie de contrôle du rythme.

Le rapport de télémédecine révèle la charge en FA, le nombre d’épisodes et de commutations de mode, et fournit les histogrammes, les courbes de fréquence atriale et ventriculaire, les pourcentages de stimulation. En revanche, une alerte pour fibrillation auriculaire n'était pas accompagnée de l'envoi d'un EGM enregistré au cours de l'épisode ce qui limitait la capacité de confirmer le diagnostic et d’éliminer les diagnostics différentiels (écoute croisée, surdétection de bruit par la sonde atriale…). Ceci a été modifié dans les dernières plateformes.

Autres articles qui pourraient vous intéresser