Mode simple chambre AAI

Tracé
N° 4
Constructeur Biotronik Prothèse PM Chapitre Modes de Stimulation
Patient

Même patient que tracé 1. 

Tracé

Tracé 4a: programmation en mode AAI 50 battements/minute;

  1. détection atriale permanente et inhibition de la stimulation atriale;

Tracé 4b: programmation en mode AAI 60 battements/minute;

  1. stimulation atriale permanente avec conduction auriculo-ventriculaire préservée mais espace PR relativement allongé.
Commentaires

Un stimulateur simple chambre fonctionne en mode AAI quand une seule sonde est positionnée dans l'oreillette; le mode AAI peut également être programmé dans un stimulateur double chambre. Ce tracé permet de mettre en évidence les caractéristiques principales de ce mode de stimulation: 1) détection et stimulation de l'oreillette, inhibition sur un événement spontané atrial; l'indication préférentielle est donc la dysfonction sinusale pure sans trouble de la conduction ventriculaire. Un stimulateur AAI permet de limiter le nombre de sondes implantées, d’assurer une fréquence physiologique au repos comme à l'effort après programmation de l'asservissement de fréquence et d’éviter toute stimulation ventriculaire inutile; 2) absence de détection ou de stimulation ventriculaire. Les stimulateurs simple-chambre AAI ou la programmation du mode AAI sur un stimulateur double chambre sont formellement contre-indiqués chez les patients présentant un trouble de conduction atrio-ventriculaire permanent ou paroxystique. Ils doivent également être évités chez les patients présentant une symptomatologie vagale ou un syndrome du sinus carotidien.

Une étude récente montre des résultats défavorables à l'implantation d'un stimulateur simple chambre AAI par rapport à l'implantation d'un stimulateur double chambre chez les patients présentant une dysfonction sinusale. En effet, le taux de ré-intervention est plus important chez les patients implantés d'un AAI avec nécessité de rajouter une sonde ventriculaire secondairement à la survenue d'un trouble de conduction atrio-ventriculaire. Les indications d'implantation d'un stimulateur simple chambre AAI sont donc, aujourd'hui, relativement limitées. 

Chez cette patiente, l'intervalle PR allongé post-stimulation atriale n'est pas en faveur de la programmation d'une stimulation AAI au long cours.