Sudétection de l’onde P

Tracé
N° 1
Constructeur Biotronik Prothèse TELEMEDECINE Chapitre Egm périodiques
Patient

Femme de 47 ans implantée d’un défibrillateur simple chambre Lumax 340 VR-T dans le cadre d’une mort subite récupérée ; EGM périodique ;

Tracé

Tracé télécardiologie

3 canaux sont disponibles : les marqueurs avec les intervalles, le canal de choc (FF : far field) entre le coil de la sonde ventriculaire et le boitier, le canal de détection ventriculaire droit (VD) ; 30 secondes d’EGM sont disponibles ;

  1. rythme spontané ;
  2. surdétection d’un signal surnuméraire correspondant probablement à l’activité atriale ; le QRS survient à la suite du PR et est classé FV (intervalle PR > blanking ventriculaire programmé à 80 ms) ;
  3. surdétection intermittente ; alternance cycle VS et cycles FV, le compteur FV n’est jamais complété et aucun épisode n’est enregistré ;
Commentaires

La surdétection systématique d’un signal cardiaque surnuméraire résulte en la détection de 2 signaux de morphologie différente pour un même cycle cardiaque. Une surdétection de l’onde P survient préférentiellement quand l’électrode de défibrillation d’une sonde bipolaire intégrée est située à cheval sur la tricuspide et quand l’intervalle PR détecté est plus long que le blanking ventriculaire.
Chez cette patiente, la surdétection est intermittente ce qui explique l’absence d’épisode enregistré dans les mémoires du défibrillateur. La surdétection de l’onde P par la chaine de détection ventriculaire peut entrainer la survenue de thérapies inappropriées lors d’une tachycardie sinusale (si fréquence ventriculaire à 120 battements/minute, détection d’un rythme à 240 battements/minute) ou d’une tachycardie atriale.
L’analyse de l’EGM périodique qui est transmis de façon systématique en dehors d’une alerte, a permis un diagnostic précoce. Cette patiente a été reconvoquée le lendemain de la réception de cet EGM. Un repositionnement de la sonde ventriculaire a été nécessaire pour supprimer toute surdétection en plaçant l’ensemble de l’électrode de défibrillation complètement à l’intérieur du ventricule droit. En effet, aucune modification de la programmation (détection, périodes réfractaires) n’a permis de résoudre le problème.
Ce tracé illustre l’intérêt des EGMs périodiques qui permettent de révéler des anomalies cliniques ou techniques qui ne remplissent pas les conditions de diagnostic d’événements induisant une alerte, mais qui, pourtant, nécessitent une décision médicale.