Myocardite (ECN)

Tracé
N° 51
Pathology
Patient
Homme de 35 ans ayant présenté un épisode viral gastro-intestinal il y a 2 semaines; hospitalisation pour douleur thoracique avec fébricule et augmentation modérée de la troponine.
Myocardite (ECN)
Commentaires

Ce patient a donc présenté un épisode de myocardite virale évoquée devant l'association entre le contexte (patient jeune, épisode viral gastro-intestinal 15 jours auparavant), une douleur thoracique, une troponine augmentée, des modifications de l'ECG, et une coronarographie normale. Le diagnostic a été confirmé par la réalisation d'une IRM.

La myocardite aigüe peut être associée à un tableau clinique et électrocardiographique proche de celui observé lors d'un épisode coronaire aigu mais également lors d'une péricardite. L'électrocardiogramme présente une sensibilité, une spécificité et des valeurs prédictives relativement faibles pour le...

Exergue
Il n'est pas possible de définir un électrocardiogramme typique de myocardite; en effet, il peut être strictement normal, ou présenter des anomalies aspécifiques proches de celles observées lors d'un syndrome coronarien ou d'une péricardite (sus-décalage du segment ST diffus ou plus localisé, ondes T négatives, ondes Q plus ou moins systématisées).
Myocardite (ECN)
Dossiers possibles
  • Myopéricardite (péricardite typique, avec élévation des enzymes cardiaques, le diagnostic sera confirmé à l’IRM)
  • Diagnostic différentiel entre SCA ST+ et myocardite
Les petits trucs de Rémi
  • En cas de doute diagnostic entre un SCA ST+ et une myocardite, il faut évaluer la probabilité d’atteinte coronarienne du patient (facteurs de risque, séméiologie de la douleur). Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à réaliser une coronarographie pour éliminer le SCA, qui reste le diagnostic le plus grave et le plus urgent et donc celui à éliminer. En cas de coronarographie normale, on réalisera une IRM pour confirmer la myocardite. Si la probabilité de coronaropathie est faible, on peut réaliser d’emblée une IRM cardiaque.
Ce que dit le référentiel

La myocardite fait l’objet d’un paragraphe en tant que diagnostic différentiel du syndrome coronarien aigu.

Autres articles qui pourraient vous intéresser