Infarctus inférieur, évolution après fibrinolyse

Tracé
N° 34
Patient
Homme de 51 ans, fumeur, hypertendu, hospitalisé dans un hôpital périphérique dans le cadre d'une douleur thoracique typique, en barre, ne cédant pas à la prise de trinitrine sublinguale, ayant débuté 4 heures auparavant;
Infarctus inférieur, évolution après fibrinolyse
Infarctus inférieur, évolution après fibrinolyse
Infarctus inférieur, évolution après fibrinolyse
Infarctus inférieur, évolution après fibrinolyse
Infarctus inférieur, évolution après fibrinolyse
Infarctus inférieur, évolution après fibrinolyse
Commentaires

Ce patient a présenté un infarctus du myocarde inférieur ayant nécessité une fibrinolyse médicamenteuse. La coronarographie réalisée dans un second temps a retrouvé une sténose serrée du deuxième segment de la coronaire droite (absence de thrombus qui témoigne de l'efficacité de la fibrinolyse); ce patient a bénéficié d'une angioplastie avec pose de stent. L'échographie a montré l'existence d'une séquelle inférieure avec une fraction d'éjection ventriculaire gauche évaluée à 55%.

Ce patient présentait différents signes de reperfusion effective après la fibrinolyse: disparition rapide de la douleur et du sus-décalage, bigéminisme ventriculaire...

Exergue
A la suite d'une fibrinolyse médicamenteuse, différents signes cliniques et électrocardiographiques sont en faveur d'une reperfusion effective: rapide disparition de la symptomatologie angineuse, régression du sus-décalage, survenue d'arythmies de reperfusion, apparition précoce d'une onde T négative.
Autres articles qui pourraient vous intéresser