Activation ventriculaire normale et durée du complexe QRS

Tracé
N° 14
Patient
Jeune femme de 23 ans, asymptomatique, sans antécédent, avec échographie cardiaque normale;
Activation ventriculaire normale et durée du complexe QRS
Commentaires

Le complexe QRS représente l’inscription sur l’électrocardiogramme du déroulement de la dépolarisation ventriculaire. La paroi libre du ventricule gauche est plus épaisse que celle du ventricule droit chez l’adulte ; l’amplitude des potentiels électriques engendrés par l’activation d’une paroi musculaire est proportionnelle à son épaisseur : les potentiels venant du ventricule gauche sont donc prépondérants. 

L’activation ventriculaire débute à la partie moyenne de la face gauche du septum inter-ventriculaire. La branche droite qui descend le long de la face droite du septum est longue et se termine près de la pointe du ventricule droit ; la branche gauche sur la face opposée est plus courte et se termine à la partie moyenne du septum ce qui explique que cette zone soit activée la première. L’activation gagne ensuite la profondeur du septum de gauche à droite et d’arrière en avant. Cette primo-activation est représentée par un vecteur dirigé en avant et à droite. L’activité septale initiale donne face au ventricule droit une positivité initiale (onde R d’activation septale en V1) et face au ventricule gauche une négativité initiale (onde q d’activation septale en V6).

L’activation endocardique des parois libres des ventricules est rapide grâce au réseau de Purkinje et se fait à la vitesse moyenne d’environ 4 mètres/seconde si bien qu’elle se termine avant la fin de l’activation septale. L’activation des parois libres des ventricules se fait de l’endocarde vers l’épicarde. Une onde R de grande amplitude dans les dérivations précordiales gauches reflète l’activation de la paroi libre du ventricule gauche. L’activation de la paroi libre du ventricule droit n’est habituellement pas visualisée en raison de la prépondérance électrique et anatomique  du ventricule gauche. 

L’activation des parois libres est suivie de l’activation basale et des zones les plus postérieures des deux ventricules et du septum inter-ventriculaire ; la fin de l’activation donne lieu à une onde de faible amplitude en fin du complexe QRS : pour les dérivations gauches, qui voient fuir les 3 vecteurs terminaux, l’onde est toujours négative (onde S finale signant l’activation basale) ; pour les dérivations droite , l’activation de l’infundibulum pulmonaire se traduit par une onde positive de faible amplitude.

La durée du complexe QRS représente la durée totale de la dépolarisation ventriculaire et est mesurée du début de l'onde Q (ou de l'onde R) jusqu'à la fin de l'onde S au niveau de la transition avec la ligne isoélectrique. Les premiers et les derniers vecteurs d’activation ventriculaires sont plus ou moins perpendiculaires au plan frontal ce qui explique que la durée du QRS paraisse plus large en dérivations précordiales (particulièrement en V1-V3) qu’en dérivations périphériques. La durée normale du QRS est située entre 60 et 100 ms sans influence de la fréquence cardiaque et avec très peu de variation en fonction de l'âge à partir de l'adolescence.

Exergue
La durée du QRS représente la durée totale de la dépolarisation ventriculaire. La durée normale du QRS est située entre 60 et 100 ms.
Activation ventriculaire normale et durée du complexe QRS