Flutter atrial et trouble de conduction atrio-ventriculaire

Tracé
N° 5
Patient
Homme de 78 ans avec hypertension artérielle ; sensation de fatigue;
Flutter atrial et trouble de conduction atrio-ventriculaire
Flutter atrial et trouble de conduction atrio-ventriculaire
Commentaires

Ce patient présentait donc un flutter atrial et un trouble de conduction atrio-ventriculaire de haut grade traduit par une fréquence ventriculaire lente et une absence de relation directe entre activités atriales et activités ventriculaires. La mise en évidence d'un bloc du second degré diurne après le retour en rythme sinusal confirme l'existence de ce trouble de conduction probablement jonctionnel (périodes de Luciani-Wenckebach avec incrément important de l'intervalle PR suggérant un bloc nodal). Ce patient ne bénéficiait d'aucun traitement déprimant la conduction auriculo-ventriculaire. L'aspect électrique a évolué vers une majoration du trouble de conduction avec rythme atrio-ventriculaire en 2/1 et bradycardie symptomatique à 30 battements/minute. Il a donc bénéficié de l'implantation d'un stimulateur double chambre.

Exergue
le BAV du second degré type Luciani-Wenckebach correspond à un allongement progressif de l'espace PR jusqu'à la survenue d'une onde P bloquée, avec répétition de ce type de séquence.
Flutter atrial et trouble de conduction atrio-ventriculaire