Maladie de l'oreillette

Tracé
N° 19
Patient
Homme de 85 ans avec insuffisance mitrale grade II et antécédents de fibrillation auriculaire traitée par anticoagulants et amiodarone; hospitalisation pour palpitations et majoration de troubles cognitifs;
Maladie de l'oreillette
Maladie de l'oreillette
Commentaires

La maladie de l'oreillette ou maladie rythmique auriculaire ou syndrome bradycardie-tachycardie se caractérise par l'alternance entre des épisodes de tachycardie (tachycardie atriale, FA, flutter commun) et des épisodes de bradycardie en rapport avec une dysfonction sinusale. La symptomatologie associe signes cliniques secondaires à la tachycardie (palpitations, insuffisance cardiaque) et à la bradycardie (fatigue, troubles cognitifs, dyspnée, lipothymie, syncope). Cette association suggère des lésions organiques diffuses avec atteinte dégénérative  des cellules automatiques du nœud sinusal mais également fibrose s'étendant au myocarde auriculaire et parfois au tissu spécifique de la jonction auriculo-ventriculaire expliquant l'observation concomitante possible de troubles de la conduction auriculo-ventriculaire.

Il est courant de différencier maladie de l'oreillette (absence de lien chronologique entre les accès de tachycardie et les accès de bradycardie), pauses post-réductionnelles (pauses sinusales observées exclusivement lors de la réduction de l'arythmie atriale) et arythmies vagales (épisodes d'arythmie observés uniquement à la suite d'un ralentissement sinusal d'origine vagal). 

Exergue
La maladie de l'oreillette traduit l'existence d'une altération diffuse de l'oreillette touchant le nœud sinusal (expliquant la bradycardie) et le myocarde auriculaire (expliquant les arythmies supra-ventriculaires).
Maladie de l'oreillette