Pause sinusale post-réduction de fibrillation auriculaire

Tracé
N° 20
Patient
Homme de 74 ans présentant des syncopes répétées avec sensation de palpitations précédant la perte de connaissance. Enregistrement d'un tracé lors de la survenue de palpitations;
Pause sinusale post-réduction de fibrillation auriculaire
Commentaires

Ce type de tracé correspond à une variante de la maladie de l’oreillette, associant épisodes de fibrillation auriculaire et pause survenant uniquement au moment de la réduction de l’arythmie. Les palpitations étaient en rapport avec les épisodes de fibrillation auriculaire paroxystique, les syncopes avec la survenue de pauses post-réductionnelles. Pour prévenir la survenue de syncope dans ce cadre, 2 stratégies sont envisageables. La première est de considérer que la pause post-réductionnelle n’est que la conséquence de l’arythmie et que le traitement doit cibler la fibrillation atriale. Une étude avait montré que chez ce type de patients, l’ablation des veines pulmonaires permettait d’éviter les récidives d’arythmie mais également permettait de supprimer les syncopes. La seconde stratégie est de considérer que la pause post-réduction traduit l’existence d’une dysfonction sinusale révélée à la réduction justifiant la pose d’un stimulateur cardiaque. 

Exergue
La survenue d'une pause sinusale post-réductionnelle sur un épisode d'arythmie atriale doit être évoquée chez un patient présentant une fibrillation auriculaire ou un flutter et une syncope.
Pause sinusale post-réduction de fibrillation auriculaire