Tachycardie par réentrée électronique

Tracé
N° 40
Patient
Même patient que le tracé précédent; programmation de l'algorithme d'interruption des tachycardies par réentrée électronique;
Tachycardie par réentrée électronique 2
Tachycardie par réentrée électronique 2
Tachycardie par réentrée électronique 2
Tachycardie par réentrée électronique 2
Commentaires

Ces 2 tracés correspondent donc à des épisodes de TRE et permettent d'insister sur certains éléments du fonctionnement des stimulateurs double chambre;

  1. l'algorithme d'interruption des TRE n'est pas programmé en nominal pour les stimulateurs de la compagnie Medtronic; il faut donc penser à le programmer systématiquement même si le patient est en bloc auriculo-ventriculaire. En effet comme chez ce patient, il est possible que la conduction antérograde soit interrompue mais que la conduction rétrograde soit préservée. Il est également possible qu’elle soit absente au repos mais présente à l’effort;
  2. l'algorithme d'interruption permet de différencier tachycardie sinusale, tachycardie atriale et TRE. L'interruption de la tachycardie est très en faveur d'une TRE et élimine ici l'hypothèse d'une tachycardie sinusale ou d'une tachycardie atriale. Il suffit de bloquer une fois la conduction rétrograde (VP-AS) ou la séquence AS-VP pour interrompre la tachycardie. L'algorithme allonge la période réfractaire, l'activité atriale rétrograde n'enclenche plus de délai AV ni de stimulation ventriculaire et la tachycardie s'interrompt;
  3. chez ce patient de 79 ans peu actif, il est possible de programmer une PVARP à 360 ms (le paramètre conçu pour éviter le suivi d'une conduction atriale rétrograde), donc plus longue que le temps de conduction rétrograde. Une programmation d'un délai AV relativement court et adaptable à l'effort (délai AV détecté à l'effort de 80 ms) permet d'assurer un point de 2/1 supérieur à 130 battements par minute.

Ces tracés permettent également d'insister sur un point essentiel de la gestion des TRE. S'il est très important de programmer l'algorithme d'interruption de ces TRE, il est impératif de corriger également facteur initiateur. Le meilleur traitement des TRE en est la prévention. Tout évènement favorisant une perte de synchronisme atrio-ventriculaire peut générer une TRE chez des patients dont la conduction rétrograde est préservée. Chez ce patient, le problème princeps était la perte de capture atriale. Une augmentation de l'amplitude de stimulation atriale avec marge suffisante a permis de régler le problème. 

Exergue
La prise en charge des TRE implique la programmation d'un algorithme d'interruption spécifique, la programmation d'une PRAPV plus longue que le temps de conduction rétrograde (parfois difficile car limitant en terme de suivi de l'activité atriale en 1/1 à l'effort), la prévention des épisodes en supprimant les facteurs déclenchants (défaut de stimulation ou de détection, surdétections ...).