Hypertrophie auriculaire gauche et fibrillation auriculaire

Tracé
N° 57
Patient
Homme de 79 ans avec hypertension artérielle traitée; consultation pour palpitations depuis quelques jours;
Hypertrophie auriculaire gauche et fibrillation auriculaire
Hypertrophie auriculaire gauche et fibrillation auriculaire
Commentaires

Nous avons vu précédemment que le déclenchement d’une fibrillation auriculaire nécessite une gâchette (le plus souvent une extrasystole atriale précoce provenant des veines pulmonaires). Ce tracé montre également que le risque est accru chez les patients présentant un substrat favorable. L’aspect de l’onde P en rythme sinusal est chez ce patient évocateur d’une activation auriculaire anormale et perturbée avec un aspect typique « d’hypertrophie auriculaire gauche ». L’électrocardiogramme ne permet pas de différencier une hypertrophie de l’oreillette, d’un trouble de la conduction à l‘intérieur de l’oreillette ou d’une dilatation de l’oreillette...

Exergue
L'ECG sinusal chez les patients présentant des épisodes d'arythmie atriale peut mettre en évidence différents éléments: 1) des extrasystoles atriales précoces (phénomène P/T) servant de gâchette à l'induction de l'arythmie 2) une "hypertrophie" auriculaire gauche témoin d'un substrat atrial favorable 3) un aspect du complexe QRS en faveur de l'existence d'une cardiopathie (séquelle d'infarctus, hypertrophie ventriculaire gauche ...).
Hypertrophie auriculaire gauche et fibrillation auriculaire