Perte de stimulation biventriculaire sur arythmie atriale prolongée

Tracé
N° 25
Constructeur Medtronic Prothèse CRT Chapitre Gestion des arythmies
Patient

Homme de 72 ans implanté d’un défibrillateur triple chambre Viva XT CRT-D dans le cadre d’une myocardiopathie ischémique avec bloc de branche indifférencié et épisodes de FA paroxystique; quelques jours après l’implantation, interrogation du dispositif. 

Tracé
  1. probable arythmie atriale avec conduction auriculo-ventriculaire 2/1 et ventricules spontanés;
  2. réduction de l’arythmie atriale;
  3. commutation de mode (MS) avec retour vers un mode synchrone (DDD);
  4. récidive de l’arythmie rapide;
  5. tachycardie atriale avec conduction atrio-ventriculaire 2/1;

Interruption de l’enregistrement;                                            

  1. dégradation de l’arythmie atriale en fibrillation auriculaire avec persistance de ventricules spontanés irréguliers;
  2. réduction spontanée de l’arythmie atriale;
  3. nouvelle commutation de mode avec retour vers un mode synchrone;
  4. reprise de la stimulation biventriculaire;
  5. le résumé de l’épisode montre que l’épisode a duré environ 8 heures (colonne dans la bande de fréquence > 220/min);
  6. le graphe des fréquences atriales montre les épisodes de fibrillation atriale avec conduction aux ventricules;
  7. en l’absence d’arythmie atriale, la stimulation biventriculaire est quasi-permanente;
  8. ce graphe montre que pendant les épisodes d’arythmie atriale, les ventricules sont détectés en permanence avec des fréquences ventriculaires relativement rapides oscillant entre 80 et 140 battements/minute.
Commentaires

La fibrillation auriculaire est probablement la cause la plus fréquente d’interruption prolongée de la stimulation biventriculaire chez les patients présentant une conduction auriculo-ventriculaire préservée. Ces épisodes sont régulièrement associés avec une altération rapide de l’hémodynamique par différents mécanismes combinés : accélération de la fréquence cardiaque, rythme ventriculaire irrégulier avec diastoles courtes et trouble du remplissage, perte de la systole atriale et perte de la resynchronisation biventriculaire. Ce patient présentait de nombreux épisodes d’arythmie atriale paroxystique sans efficacité du traitement anti-arythmique. Il a bénéficié d’une ablation des veines pulmonaires avec succès de la procédure. L’effet combiné de l’ablation et de la resynchronisation a permis une amélioration significative de la symptomatologie du patient et une réduction des volumes ventriculaires.  

Autres articles qui pourraient vous intéresser
BAV II inapproprié ( arythmie atriale )
Tracés Pacing & Defibrillation
Péricardite aigüe et arythmie atriale
Tracés Pacing & Defibrillation
Algorithme de repli et arythmie atriale
Tracés Pacing & Defibrillation