Discrimination simple chambre

Tracé
N° 4
Constructeur Abbott Prothèse DAI Chapitre Securesense
Patient

Homme de 66 ans implanté d'un défibrillateur Abbott Ellipse™ VR dans le cadre d'une myocardiopathie ischémique avec fraction d'éjection altérée; message de télémédecine pour épisodes de TV et épisodes de TSV; 

Tracé

Tracé 4A

  1. tachycardie sinusale;
  2. tachycardie régulière à début brutal; la morphologie semble visuellement différente de celle des complexes en rythme sinusal mais pourcentage de similitude élevé (> 90%);
  3. après 30 cycles classés T, le compteur de TV est rempli; diagnostic de TSV: les critères de début brutal et de stabilité sont en faveur d'une TV mais ils n'interviennent pas dans le diagnostic étant programmés sur Passif; le critère de morphologie est en faveur d'une TSV (% > 90%, le seuil de similitude programmé) et est le seul programmé sur Marche;
  4. tous les 6 cycles T, nouvelle analyse de la discrimination; morphologie en faveur d'une TSV;
  5. diagnostic de TV (% morphologie < 90); burst;
  6. légère accélération de la fréquence puis réduction et diagnostic de retour sinusal;

Tracé 4B

  1. épisode identique;
  2. diagnostic de TSV;
  3. diagnostic de TSV confirmé tous les 6 cycles classés T;
  4. réduction spontanée après plus de 23 minutes de TV mal classifiée;
Commentaires

Ces tracés montrent les limites d'une discrimination basée uniquement sur la morphologie. Ce patient présentait des épisodes de tachycardies ventriculaires septales avec un aspect des QRS en tachycardie relativement proche de celui en rythme sinusal ce qui avait pour effet de leurrer le critère de morphologie (diagnostic de TSV). A l'opposé, les 2 autres critères (début brutal et stabilité) auraient conduit au diagnostic approprié de TV, mais ils avaient été programmé sur Passif. Cet exemple illustre la difficulté de proposer une programmation optimale pour tous les patients. Deux solutions peuvent être proposées: la programmation nominale avec les 3 critères sur ON et un réglage en 2/3 (2 critères positifs nécessaires au diagnostic de TV). L'autre option est de modifier le pourcentage seuil définissant une similitude entre complexes de référence et complexes en tachycardie en augmentant la valeur de 90 à 95%. En effet, ce pourcentage était inférieur à 95 pour la grande majorité des complexes en tachycardie et supérieur pour la grande majorité des complexes en rythme sinusal suggérant un meilleur rapport senibilité/spécificité.