Induction d’une fibrillation ventriculaire avec sous détection marquée

Tracé
N° 5
Constructeur Abbott Prothèse DAI Chapitre Implantation
Patient

Homme de 37 ans avec myocardiopathie hypertrophique et épisode de TV soutenue ; implantation d’un défibrillateur simple chambre Current et procédure d’induction ;

Principaux paramètres programmés

  • Une seule zone de FV pour une fréquence supérieure à 187 battements/minute 
  • 12 cycles en zone de FV sont nécessaires au diagnostic
  • Sensibilité programmée à 0.5 mV
  • Premier choc à 25 Joules, second choc aux capacités maximales (36 Joules) ;
Tracé

Texte (tracé 5a)

Le texte indique qu’il s’agit d’un épisode de FV non soutenue ayant duré 8 secondes ; abandon de la thérapie devant un diagnostic de retour sinusal (couplage de 425 ms toutefois) ; le temps de diagnostic de l’épisode a été de 6 secondes (relativement long et donc évocateur d’une possible sous-détection) ; à noter que la sensibilité a été programmée à 0.5 mV ;

Tracé

  1. rythme spontané (VS) ;               
  2. induction par émission de courant continu durant 2 secondes ;
  3. blanking post-induction de 600 ms ;
  4. arythmie ventriculaire avec premier défaut de détection, d’où la présence d’un cycle à 523 ms noté (-) ;
  5. premier cycle classé F après 2 secondes d’arythmie ;
  6. défauts multiples de détection tels que valeurs de chaque cycle en cours et moyennes étant plus longues que les cycles FV, on aboutit à des cycles notés VS ;
  7. détection retardée (après 12 F) de l’épisode (le diagnostic a pris 6 secondes) en raison des défauts de détection ; charge des condensateurs ;
  8. persistance de la sous-détection ;
  9. interruption de la charge des condensateurs devant un faux diagnostic de retour sinusal (3 VS consécutifs ou avec intervalles non classés intercalés) à la suite de défauts de détection multiples ;
  10. nouvelle détection d’un épisode de FV avec charge des condensateurs (la sous détection se reproduit et la charge s’interrompt) ;

Texte (tracé 5b)

Cet épisode est enregistré à la suite du premier épisode ; détection d’un nouvel épisode de FV avec cette fois choc de 25 Joules délivré avec une impédance de choc de 45 Ohms, semblant efficace car le temps de couplage après choc est de 805 ms ;

Tracé

  1. détection toujours imparfaite ;
  2. détection d’un nouvel épisode de FV et charge des condensateurs ;
  3. nouvelle interruption de la charge devant un faux diagnostic de retour sinusal ;
  4. nouvelle détection d’un épisode et charge des condensateurs ;
  5. choc de 25 Joules délivré après un temps de charge relativement court ; en effet les condensateurs avaient été partiellement chargés auparavant ;
  6. choc électrique efficace et retour sinusal ;
Commentaires

La détection correcte de l’arythmie est un préalable indispensable au traitement par choc électrique d’une FV. Le diagnostic de sous-détection est ici évident malgré la programmation d’une détection maximale à 0.5 mV pour cette procédure d’induction. La position de la sonde doit être impérativement modifiée devant l’absence totale de garantie de détection d’un épisode de FV spontanée. La durée de cet épisode est longue. Devant ce problème de sous-détection durant la procédure d’induction,  trois options étaient possibles : 1) attendre une détection correcte par l’appareil puis délivrance du choc électrique programmé. La répétition de défauts de détection et de charges avortées rendait cette option relativement aléatoire et potentiellement dangereuse 2) délivrer un choc automatique forcé par le défibrillateur. Ce choc peut être délivré sans nécessité de détecter correctement 3) délivrer un choc par un défibrillateur externe qui doit être opérationnel lors de chaque procédure d’induction.

Autres articles qui pourraient vous intéresser
Induction d’une FV sous anesthésie locale
Tracés Pacing & Defibrillation