Surdétection 50 Hertz

Tracé
N° 23
Constructeur Abbott Prothèse DAI Chapitre Sensibilité et Détection
Patient

Homme de 34 ans implanté d’un défibrillateur simple chambre dans le cadre d’une mort subite récupérée ; choc électrique survenu lors de l’utilisation d’une scie électrique sous la pluie ;

Principaux paramètres programmés

  • Une zone de FV à 240 battements/minute, une zone de TV à 197 battements/minute
  • 12 cycles en zone de FV et 18 cycles en zone de TV sont nécessaires au diagnostic
  • Sensibilité maximale programmée à 0.3 mV
  • Zone de FV : 6 chocs d’amplitude maximale (36 Joules) ; zone de TV : moniteur
  • Discrimination effective dans la zone de TV
  • Mode de stimulation VVI 40 battements/minute ; mode post-choc VVI 40 battements/minute
Tracé

Texte (tracé 17a)

Episode de FV avec réversion pour parasitage ; charge annulée ;

Tracé

  1. rythme sinusal ;
  2. détection de signaux très rapides saturant la ligne de base ; les QRS restent visibles ;
  3. baisse de l’amplitude des signaux ;
  4. nouvelle surdétection et diagnostic d’un épisode de FV ; début de charge des condensateurs ;
  5. abandon des thérapies à la suite du diagnostic de parasite ventriculaire ; mode de stimulation réjection interférences (000) ;
  6. le critère de parasite n’est plus vérifié par le défibrillateur, classification cycles rapides (F) ;
  7. diagnostic de FV et charge des condensateurs (étoiles) ;
  8. nouveau diagnostic de parasite ;
  9. diagnostic de retour sinusal ;

Texte (tracé 17b)

Nouvel épisode quelques minutes après le précédent avec choc électrique de 36 Joules ;

Tracé

Gain : 5mm/mV

  1. détection intermittente d’un signal 50 Hz (aspect typique) ;
  2. diagnostic de retour sinusal (surdétection intermittente; 5 VS consécutifs) ;
  3. nouvelle surdétection mais pas de diagnostic d’interférence porté par le défibrillateur ; diagnostic de FV et charge des condensateurs ;
  4. fin de la charge ;
  5. choc électrique de 36 Joules ;
  6. arrêt de la surdétection et diagnostic de retour sinusal ;

Tracé 17a1

Gain : 20 mm/mV

  1. tracé identique au précédent avec modification du gain ; les mêmes signaux paraissent de très grande amplitude ;

Tracé 17a2

Gain : 1 mm/mV

  1. tracé identique au précédent avec modification du gain ; les mêmes signaux paraissent de très petite amplitude ; les ondes R sont de petite amplitude traduisant une mauvaise détection ; on peut observer le caractère intermittent de la surdétection ;

Tracé 17a3

Vitesse de défilement : 100 mm/s

  1. tracé identique au précédent avec modification de la vitesse de défilement qui permet de mettre en évidence l’aspect caractéristique de la sinusoïde du 50 Hz (20 ms entre les signaux) ; 
Commentaires

Ce tracé révèle les caractéristiques retrouvées habituellement chez les patients présentant une interférence électromagnétique: 1) exposition à une source émettrice au moment de l’épisode, 2) signaux rapides, réguliers, permanents durant l'ensemble du cycle cardiaque ; sur les défibrillateurs Abbott, il est possible de modifier la vitesse de défilement permettant de mettre en évidence l’aspect sinusoïde caractéristique de l’exposition à un courant alternatif de 50 Herz, avec un espacement de 20 ms entre chaque signal.

Sur un défibrillateur double chambre, les signaux sont généralement visualisables à la fois sur le canal atrial et le canal ventriculaire. Le plus souvent, les signaux sont de plus grande amplitude au niveau du canal de choc que du canal de détection.

L’algorithme de réversion pour parasitage peut permettre de réduire le risque de thérapie inappropriée sans toutefois l’éliminer complètement comme chez ce patient. Le traitement principal est d’identifier la source émettrice et d’éviter l’utilisation de matériel mal isolé.