Surdétection onde T et choc électrique

Tracé
N° 18
Constructeur Abbott Prothèse DAI Chapitre Sensibilité et Détection
Patient

Femme de 27 ans implantée d’un défibrillateur simple chambre Epic dans le cadre d’une mort subite récupérée ; consulte pour choc électrique lors d’un effort ;

Principaux paramètres programmés

  • Une zone de FV à 222 battements/minute, une zone de TV à 182 battements/minute
  • 12 cycles en zone de FV et 12 cycles en zone de TV sont nécessaires au diagnostic
  • Sensibilité maximale programmée à 0.3 mV
  • Zone de FV : 1 choc à 20 Joules et 5 chocs à amplitude maximale (30 Joules) ; zone de TV : moniteur
  • Discrimination effective dans la zone de TV
  • Mode de stimulation VVI 50 battements/minute ; mode post-choc VVI 40 battements/minute
Tracé

Texte

Episode diagnostiqué FV et choc électrique de 20 Joules ; le temps de charge présenté dans le texte (1,2 seconde) correspond à celui de la dernière charge et est très court (ce temps de charge correspond donc à un complément de charge préalable qui a été interrompue) ;

Tracé

  1. diagnostic de FV après 12 cycles classés F (non visualisés) ; le diagnostic de surdétection de l’onde T est évident ; début de la charge des condensateurs ; au vu du gain (2.4 mm/mV), les ondes T sont de plus grande amplitude que les ondes R ;
  2. 4 cycles consécutifs VS (sans surdétection) : insuffisants pour compléter le compteur retour sinusal (programmé à 5) ;
  3. durant la charge, après survenue d’un VS, les cycles rapides qui suivent sont étiquetés R (en non F) et sont soulignés ;
  4. diagnostic de retour sinusal (après 5 cycles VS consécutifs) et interruption de la charge ;
  5. nouvelle surdétection de l’onde T ;
  6. 6 : nouveau diagnostic de FV (12 cycles classés F depuis le précédent retour sinusal) ;
  7. 7 : fin de charge (charge courte car les condensateurs sont déjà partiellement chargés, la charge précédente n’ayant pas eu le temps de se dissiper) ; à la fin de charge compétition entre le compteur de retour sinusal et la confirmation avec recherche de 2 cycles courts ;
  8. 4 VS consécutifs ou intercalés avec intervalles non étiquetés : insuffisants pour remplir le compteur de retour sinusal ;
  9. confirmation de l’arythmie et choc électrique délivré ;
  10. absence de surdétection à la suite du choc électrique, la décharge catécholergique associée avec le choc étant probablement responsable de l’augmentation de l’amplitude des ondes R détectées ; l’amplitude des ondes T n’est pas modifiée mais pour une onde T de même amplitude, la probabilité de surdétection est plus importante si l’onde R qui précède est de plus petite taille ; diagnostic de retour sinusal ;
Commentaires

La surdétection de l’onde T survient préférentiellement durant un exercice, l’effort étant souvent associé à une diminution de l’amplitude de l’onde R et à une augmentation de l’amplitude de l’onde T avec augmentation de la vitesse du signal et donc de son slew-rate, ce qui fait entrer les ondes T dans la bande passante de détection des événements ventriculaires. Les ondes T sont prises pour des ondes R, d’où le faux diagnostic de FV. Cet épisode est associé à une charge des condensateurs sans choc délivré puis à la survenue d’un choc électrique. La programmation du nombre de cycles déterminant le retour sinusal est très importante pour ce type de problème car en présence d’une surdétection intermittente, ce paramètre influe très directement sur le risque de survenue de thérapies inappropriées. 

Autres articles qui pourraient vous intéresser
Surdétection de l'onde T
Tracés Pacing & Defibrillation