Tachycardie atriale et surdétection de l’onde P

Tracé
N° 15
Constructeur Abbott Prothèse DAI Chapitre Sensibilité et Détection
Patient

Homme de 60 ans implanté d’un défibrillateur simple chambre Analyst Accel dans le cadre d’une mort subite récupérée ; traitement par bétabloquant et anticoagulant pour FA paroxystique ;

Principaux paramètres programmés

  • Une zone de FV à 230 battements/minute, une zone de TV-2 à 181 battements/minute, une zone de TV-1 à 141 battements/minute
  • 12 cycles en zone de FV, 12 cycles en zone de TV-2 et 12 cycles en zone de TV-1 sont nécessaires au diagnostic
  • Sensibilité maximale programmée à 0.3 mV
  • Zone de FV : 6 chocs d’amplitude maximale (36 Joules) ; zone de TV-2 : 3 bursts puis 3 rampes puis 1 choc à 25 Joules puis 2 chocs maximaux ; zone de TV-1 : moniteur
  • Discrimination effective dans la zone de TV-1 et de TV-2
  • Mode de stimulation VVI 40 battements/minute ; mode post-choc VVI 60 battements/minute
Tracé

Texte

Episode étiqueté TSV par le défibrillateur ayant duré 1 minute 38 secondes sans thérapie délivrée ; l’absence de début brutal et le caractère instable de l’arythmie ont conduit au diagnostic de TSV (RSV indiquée);

Tracé

  1. détection de la dépolarisation ventriculaire ; un signal de même morphologie est détecté de façon très régulière par le défibrillateur tout au long du tracé à une fréquence d’environ 35 battements/minute ;
  2. détection d’une activité rapide et régulière différente du complexe précédent correspondant probablement aux signaux d’une tachycardie atriale (fréquence environ 140 battements/minute) ;
  3. après 12 cycles T1, le compteur TV-1 est rempli ; déclenchement de l’enregistrement de l’EGM ; la durée de la mémorisation des EGMs pré-déclenchement est programmable : ici 14 secondes ; diagnostic de TSV porté par le défibrillateur ; la survenue irrégulière des ventricules au milieu des auriculogrammes détectés dans le ventricule donne un aspect irrégulier à la pseudo-tachycardie ;
  4. après 6 cycles classés T1, le compteur de redétection T-1 est rempli : nouvelle analyse de la discrimination et nouveau diagnostic de TSV ; le diagnostic est reconduit au fil de l’épisode ;
  5. 30 secondes après le début de l’enregistrement, la mémorisation de l’EGM est stoppée temporairement ; la mémorisation reprend avec enregistrement de 14 secondes avant la mise en évidence d’un diagnostic différent (retour sinusal) que le diagnostic initial (TSV) ;
  6. au troisième VS consécutif (tolérance pour intervalles non classés intercalés) : diagnostic de retour sinusal ;
Commentaires

Ce patient présente une conduction auriculo-ventriculaire altérée. On peut voir la présence de diastoles ventriculaires longues à la suite du passage en tachycardie atriale. L’activité atriale est détectée dans le canal ventriculaire. Ce rythme rapide surdétecté inhibe la stimulation ventriculaire. La survenue intermittente des ventriculogrammes explique le caractère « irrégulier » de l’arythmie et l’absence de stabilité. Le diagnostic de TSV porté par l’appareil évite la survenue de thérapies inappropriées. Une première option est de réduire la sensibilité ventriculaire pour éviter la surdétection de l’activité atriale. Cette option de programmation peut toutefois être associée avec un risque de sous détection d’une FV. Une seconde option est d’envisager le repositionnement de la sonde.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser