TV non soutenue dans la zone de moniteur

Tracé
N° 10
Constructeur Abbott Prothèse DAI Chapitre Sensibilité et Détection
Patient

Homme de 53 ans implanté en prévention primaire d’un défibrillateur double chambre Fortify dans le cadre d’une myocardiopathie hypertrophique (septum > 30 mm + épisodes de TV non soutenue) et d’une dysfonction sinusale ; consultation de routine ;

Principaux paramètres programmés - Une zone de FV à 206 battements/minute, une zone de TV à 171 battements/minute - 12 cycles en zone de FV et 12 cycles en zone de TV sont nécessaires au diagnostic - Sensibilité maximale programmée à 0.5 mV - Zone de FV : 1 ATP pendant la charge puis 2 chocs à 36 Joules puis 4 chocs d’amplitude maximale (40 Joules) ; zone de TV : moniteur - Discrimination effective dans la zone de TV - Mode de stimulation DDDR 60 battements/minute ; mode épisode VVI ; mode post-choc DDD 60 battements/minute

Tracé
  1. rythme stimulé dans l’oreillette et détecté dans le ventricule (AP-VS) ;
     
  2. tachycardie ventriculaire avec dissociation auriculo-ventriculaire ; initialement les ventricules de cette TV sont plus lents que la zone de TV ou de FV et sont classé VS ;
     
  3. accélération du rythme ventriculaire, les ventricules sont dans la zone de TV (T) ; mode épisode (VVI) après 3 cycles classés T ; l’activité atriale est toujours détectée et lente (dysfonction sinusale), mais les marqueurs AS ne sont plus affichés ;
     
  4. diagnostic de TV moniteur (12 cycles classés T); déclenchement de l’enregistrement mais pas de thérapie délivrée ;
     
  5. réduction spontanée
     
  6. diagnostic de retour sinusal après 3 VS consécutifs ;
Commentaires

La zone de moniteur correspond à une zone où la détection est en marche mais aucune thérapie n’est active. Chez ce patient, l’interrogation des mémoires retrouvait de nombreux épisodes de TV non soutenue dans la zone moniteur. La programmation de cette zone permet le monitorage des arythmies mais permet également d'éviter la survenue de thérapies inutiles, les TV étant toutes spontanément résolutives chez ce patient. La programmation d'une zone de thérapie plus large incluant cet épisode aurait conduit à la survenue d'une séquence de stimulation antitachycardique inutile à la fin de la période de détection initiale.

Message à retenir

Diagnostic d’un épisode de TV dans la zone de moniteur (branche V>A) ayant duré 8 secondes ;