Tachycardie atriale et discrimination simple chambre

Tracé
N° 24
Constructeur Biotronik Prothèse DAI Chapitre Discrimination
Patient

Homme de 76 ans implanté d’un défibrillateur simple chambre Lumax 540 VR-T dans le cadre d’une myocardiopathie dilatée avec fraction d’éjection à 25%; rapport événement (couleur jaune) dans le cadre d’une TV1 classifiée; programmation d'une zone de TV1 (350-290 ms) avec discrimination effective (début 20%, stabilité 24 ms).

Tracé

3 canaux sont disponibles: les marqueurs avec les intervalles, le canal de choc (FF : far field) entre le coïl de la sonde ventriculaire et le boitier, le canal de détection ventriculaire droit (VD).

  1. rythme spontané avec probable tachycardie sinusale;
  2. tachycardie de démarrage brutal détectée dans la zone de TV1; sur cet épisode, le critère de début brutal est satisfait car mesuré à 38% (> seuil de 20%);
  3. le critère de morphologie n’est pas intégré dans la discrimination; on peut voir cependant que la morphologie est la même durant la tachycardie et en rythme spontané lent sur le canal de détection et sur le canal de choc;
  4. la tachycardie est stable et le critère de stabilité est satisfait (8 ms);
  5. classification de l’épisode TV1 devant la présence d’un démarrage brutal et un rythme stable;
  6. une rafale est délivrée (visualisation des 2 derniers battements);
  7. rafale efficace et réduction de l’arythmie.
Commentaires

Ce tracé illustre les difficultés de la discrimination d’une tachycardie atriale ou d’un flutter avec un défibrillateur simple chambre. Typiquement, lors d’une tachycardie atriale ou d’un flutter tout comme pour une TV, il existe un début brutal et un rythme stable. Chez ce patient, la morphologie du signal (non intégrée à l’algorithme de discrimination pour cette plateforme) est clairement en faveur d’une origine supra-ventriculaire (morphologie  identique). La séquence de stimulation anti-tachycardique peut donc être considérée comme inappropriée. Elle permet toutefois une réduction de l’arythmie. La réduction d’une tachycardie atriale venant de débuter par une stimulation anti-tachycardique ventriculaire est relativement fréquente; la réduction de la tachycardie par une SAT ne peut donc pas être considérée comme un élément en faveur  d’une origine ventriculaire de la tachycardie. Il a donc été choisi pour ce patient de ne pas modifier la programmation (pas de possibilité en termes de discrimination mais possibilité de réduire les zones d’intervention) en dépit du caractère inapproprié des thérapies.  

Autres articles qui pourraient vous intéresser
Discrimination simple chambre, Idée de rythme, TV
Tracés Pacing & Defibrillation
Discrimination simple chambre : FA
Tracés Pacing & Defibrillation