Discrimination double chambre

Tracé
N° 32
Constructeur Medtronic Prothèse DAI Chapitre Discrimination
Patient

Patient implanté d'un défibrillateur double chambre (EnTrust) dans le cadre d'une myocardiopathie ischémique; ce tracé permet de montrer les limites d'une programmation des paramètres simple chambre sur une plateforme double chambre.

Tracé

Le graphe montre un rythme ventriculaire plus rapide que le rythme atrial clairement en faveur du diagnostic de TV; les cycles ventriculaires sont à la limite supérieure de la zone de TV; aucune thérapie n'est délivrée en l'absence de démarrage brutal (diagnostic de TSV). 

  1. l'EGM confirme qu'il s'agit bien d'une TV avec dissociation auriculo-ventriculaire; les cycles ventriculaires correspondent à la zone de TV mais sont classés VS; le critère de démarrage brutal n'est pas rempli empêchant le compteur de TV de s'implémenter (Réinit Démarrage);
  2. les critères de discrimination simple chambre (stabilité, démarrage brutal) sont programmés et priment donc sur l'analyse par le PR Logic.   
Commentaires

Sur un appareil double ou triple chambre, il est possible de programmer les 2 paramètres de discrimination simple chambre (autres discriminations: démarrage brutal et stabilité) isolément ou en association avec le PR Logic. Ces paramètres priment sur l'analyse par le PR Logic. En d'autres termes, si le démarrage brutal est programmé en association avec le PR Logic, la première étape de discrimination consiste à  valider le critère simple chambre; si comme dans cet exemple, le dispositif ne retrouve pas de démarrage brutal, il conclut à une TSV sans analyse supplémentaire et sans consulter le PR Logic. Chez ce patient, le diagnostic de TV parait évident pour le cardiologue qui analyse le tracé, la dissociation auriculo-ventriculaire étant pathognomonique. Une analyse par le PR Logic aurait conduit au diagnostic de TV, la fréquence ventriculaire étant plus rapide que la fréquence atriale. Ce patient présente une tachycardie oscillant autour de la borne basse de la zone de TV ce qui explique que l'analyse soit leurrée et que l'appareil considère qu'il n'y a pas eu de démarrage brutal. Le scénario le plus probable est que la fréquence ventriculaire est passée d'une fréquence normale (60 battements/minute) à une fréquence rapide mais en dessous de la zone de TV au début de la tachycardie (138 à 139 battements/minute) avec ensuite une légère accélération de la fréquence qui entre en zone de TV (140-141 battements/minute). Cette tachycardie a donc présenté un démarrage brutal mais non diagnostiqué par le dispositif. En effet, le critère est calculé en comparant les premiers intervalles correspondant à la zone de TV avec les 4 cycles précédents; le dispositif se fait donc leurrer dans cet exemple (pas de saut de fréquence entre les 4 cycles à 139 battements/minute et les 4 cycles à 140 battements/minute). Le plus simple chez ce patient est de déprogrammer ce critère de discrimination et de favoriser l'analyse par le PR Logic.

Le troisième paramètre de discrimination simple chambre (Morpholog) peut aujourd'hui être programmé sur les nouvelles plateformes en association avec le PR Logic. Son positionnement dans l'arbre diagnostique diffère par rapport aux 2 autres paramètres et sera détaillé au cours de l'analyse des tracés suivants. 

Autres articles qui pourraient vous intéresser
Discrimination double chambre
Tracés Pacing & Defibrillation
Discrimination double chambre
Tracés Pacing & Defibrillation
Discrimination double chambre
Tracés Pacing & Defibrillation