Discrimination double chambre

Tracé
N° 33
Constructeur Medtronic Prothèse DAI Chapitre Discrimination
Patient

Patient implanté d'un défibrillateur double chambre dans le cadre d'une dysplasie arythmogène du ventricule droit; ce tracé montre les bases du fonctionnement de la discrimination double chambre PR Logic.

Tracé

Le graphe montre un exemple typique de TV avec dissociation auriculo-ventriculaire; un burst permet de réduire l'épisode.

  1. l'EGM montre initialement un rythme sinusal puis le démarrage d'une TV avec fréquence ventriculaire plus rapide que la fréquence atriale;
  2. à noter que quelques cycles classés VS recyclent le compteur de TV;
  3. le compteur de TV est rempli, l'analyse du PR Logic est en faveur d'une TV; un burst est délivré avec retour en rythme sinusal;
  4. l'algorithme PR Logic ainsi que le Morpholog étaient programmés sur Marche.
Commentaires

Dans un défibrillateur double ou triple chambre, l'algorithme PR Logic est utilisé pour discriminer l'origine de la tachycardie et différencier tachycardies ventriculaires et supra-ventriculaires en se basant sur l'étude de la relation entre activités atriales et activités ventriculaires et en comparant les 2 fréquences respectives. La discrimination par le PR Logic ne s'applique que lors de la phase de détection initiale et pas pendant la phase de redétection. Le PR Logic ne fonctionne que pour des fréquences cardiaques inférieures à la limite programmée de tachycardie supra-ventriculaire et peut donc être actif en zone de FV selon la programmation. Le PR Logic rend son diagnostic une fois que le compteur initial de TV ou de FV est rempli.

La discrimination par le PR Logic s’appuie sur le calcul permanent et simultané de 6 critères ce qui peut parfois rendre complexe l'explication des détails de son fonctionnement. Dans cet exemple, le diagnostic de TV est évident pour le médecin en raison d'une dissociation auriculo-ventriculaire ce qui représente le cas de figure le plus fréquent. En effet, lors d'un épisode de TV, la mise en évidence d'une cadence ventriculaire plus rapide que la fréquence atriale est beaucoup plus fréquente que l'observation d'un rapport 1/1 (conduction rétrograde) ou d'une bitachycardie. Le diagnostic est également évident pour le PR Logic. Une des étapes essentielles du diagnostic par le PR Logic consiste en la comparaison entre fréquence ventriculaire et fréquence atriale (mesure de la valeur médiane des intervalles RR et des intervalles PP sur les 12 derniers cycles). Quand la fréquence ventriculaire est jugée plus rapide que la fréquence atriale, le dispositif conclut à une TV sans analyse supplémentaire. Dans ce cas de figure (V > A), si comme dans cet exemple, le PR Logic et le Morpholog sont programmés simultanément, le dispositif ne consulte pas l'analyse par le Morpholog qui ne peut donc pas modifier le diagnostic de TV porté par le PR Logic.

En effet, quand les 2 algorithmes sont programmés simultanément, le Morpholog ne peut inhiber les thérapies et corriger le diagnostic porté par le PR Logic que quand le PR Logic conclut TV et que la fréquence atriale est jugée supérieure ou égale à la fréquence ventriculaire (TV 1/1 ou double tachycardie). 

Autres articles qui pourraient vous intéresser
Discrimination double chambre : V=A
Tracés Pacing & Defibrillation
Discrimination double chambre, V>A
Tracés Pacing & Defibrillation
Discrimination double chambre
Tracés Pacing & Defibrillation