Diagnostic de FA par Reveal XT

Tracé
N° 11
Constructeur Medtronic Prothèse HOLTER IMPLANTABLE Chapitre Reveal DX / Reveal XT
Patient

Homme de 44 ans présentant une myocardiopathie hypertrophique et ayant présenté un premier accident vasculaire transitoire deux ans auparavant. Hospitalisation pour nouvel accident ischémique transitoire avec déficit moteur de l’hémicorps gauche. Scanner cérébral et IRM sans anomalie. Bilan complet incluant ETO, électrocardiogramme, Holter-ECG 48 heures, Doppler carotidien sans anomalie. Pas d’hypertension artérielle. Chez ce patient jeune avec AIT sans cause retrouvée, décision d’implantation d’un Reveal XT. Suivi par télémédecine.

Tracé

Ce patient est resté asymptomatique sans palpitation ressentie. Episode détecté automatiquement par l’appareil et transmis par CareLink. L’appareil détecte un épisode de FA asymptomatique ayant duré 22 minutes;

  1. le graphe montre bien la variabilité de l’espace RR sans bradycardie majeure ni VS rapide non physiologique;
  2. le tracé confirme la grande variabilité des cycles RR avec des diastoles longues dépassant 1500 ms et des RR plus courts autour de 700 ms; à noter que les ventriculogrammes sont parfois détectés 2 fois (VS-VR); le second signal n’est toutefois pas intégré dans le compte de la fréquence cardiaque car il tombe en période réfractaire; FD : fibrillation auriculaire détectée.
Commentaires

Ce tracé est démonstratif de l’intérêt d’un monitorage au long cours de l’électrocardiogramme pour diagnostiquer des accès de fibrillation auriculaire asymptomatique. Le diagnostic de FA est basé sur un algorithme étudiant la stabilité des ventriculogrammes. La charge en FA est mesurée par l‘appareil ce qui permet de quantifier l’importance de l’arythmie et permet d’orienter la décision d’introduction d’un traitement puis de vérifier son efficacité. 25% environ des accidents cérébraux ischémiques restent inexpliqués après réalisation d’un bilan complet incluant surveillance télémétrique et réalisation d’un Holter de 24 à 48 heures et sont étiquetés cryptogéniques. La probabilité d’enregistrer un épisode d’arythmie atriale symptomatique ou asymptomatique dans le cadre de l’AVC cryptogénique augmente parallèlement à l’allongement de la durée de monitorage de l’électrocardiogramme. Ce patient présentait des épisodes prolongés d’arythmie atriale sans augmentation importante de la fréquence cardiaque ce qui peut expliquer le caractère asymptomatique de ces épisodes. L’absence de corrélation entre symptômes et épisodes d’arythmie peut justifier de l’implantation d’un Holter implantable qui permet un enregistrement automatique d’épisodes asymptomatiques. Chez ce patient, l’épisode le plus long diagnostiqué par l’appareil avait duré plus de 24 heures ce qui a justifié de l’introduction d’un traitement anticoagulant et d’une discussion sur l’intérêt d’un traitement anti-arythmique. Le diagnostic a été rapide grâce aux possibilités de télétransmission par CareLink ce qui a permis de limiter le retard thérapeutique.