Faux diagnostic de bradycardie

Tracé
N° 8
Constructeur Medtronic Prothèse HOLTER IMPLANTABLE Chapitre Reveal DX / Reveal XT
Patient

Homme de 66 ans ayant bénéficié de la pause d’un Reveal XT dans le cadre de syncopes répétées sans contexte évident. Bilan ECG et échographique normal.

Tracé

Il s’agit d’un épisode enregistré automatiquement et transmis par télémédecine;

  1. sous détection manifeste des ventriculogrammes entrainant un faux diagnostic de bradycardie (B) et d’asystolie (AD); certains ventriculogrammes sont correctement détectés (VS); sur le graphe, la valeur maximale d’intervalle RR est de 2000 ms; il s’agit de la fréquence programmée de bradycardie; même si l’intervalle RR  est plus long, il apparaitra à 2000 ms sur le graphe et comme > 2000 ms sur le tracé; le diagnostic porté par l’appareil est celui de bradycardie; la valeur basse de bradycardie est bien de < 30 battements/minute (> 2000 ms); la détection est programmée à 0.025 mV.
Commentaires

L’enregistrement automatique d’épisodes de bradycardie ou de tachycardie permet d’augmenter la rentabilité diagnostique du Holter implantable. Les épisodes asymptomatiques et les épisodes symptomatiques chez des patients n’ayant pas la possibilité de déclencher activement l'enregistrement sont ainsi mémorisés. Cependant, une limite importante de cette fonction est l’enregistrement fréquent de fausses arythmies type bradycardie par sous-détection des signaux ventriculaires ou tachycardie par détection de parasites ou de signaux intra-cardiaques surnuméraires comme une détection de l’onde P ou de l’onde T et un double comptage de l’onde R. Ceci implique que tous les épisodes stockés dans la mémoire soient vérifiés. L’enregistrement de faux épisodes d’arythmie est fréquent puisque retrouvé chez plus de 75% des patients implantés. Dans la nouvelle plateforme de Holter implantable, différents algorithmes ont été intégrés pour réduire l'enregistrement de faux diagnostics de bradycardie ou d'asystolie.