Fibrillation auriculaire et défaut de détection

Tracé
N° 29
Constructeur Medtronic Prothèse PM Chapitre Gestion des arythmies atriales
Patient

Homme de 81 ans implanté d'un stimulateur double chambre Adapta dans le cadre d'une maladie de l'oreillette avec dysfonction sinusale et épisodes de fibrillation auriculaire paroxystique; examen de routine.

Tracé

Tracé 29a:

La première ligne correspond à DI avec les marqueurs superposés, la seconde à l'EGM ventriculaire, la dernière aux intervalles;

  1. rythme atrial rapide avec conduction spontanée (AR-AS-VS);
  2. période de sous-détection atriale;
  3. certaines activités atriales hors périodes réfractaires sont suivies d'un ventricule stimulé (AS-VP);
  4. meilleure détection atriale et commutation en mode DDIR (MS);
  5. ventricules spontanés;

Tracé 29b:

Tracé enregistré quelques secondes après le précédent;

  1. large plage de sous-détection atriale;
  2. commutation en mode DDD (MS);
  3. réapparition d'un ventricule stimulé (VP) par sortie du mode de repli (du fait de l’absence de signal atrial détecté).
Commentaires

Le bon fonctionnement de la commutation de mode implique une détection correcte des signaux auriculaires arythmiques. Leur amplitude est très souvent réduite comparativement à l’amplitude des signaux d’origine sinusale. Il est donc difficile de présumer de la bonne détection des arythmies atriales à partir de la mesure des signaux en rythme sinusal. Chez ce patient, cette détection intermittente est responsable d'alternances répétées entre mode synchrone (DDD) et mode de repli (DDIR) et d'une stimulation ventriculaire inutile et consommatrice d'énergie. Il y a tantôt inhibition par les QRS, tantôt stimulation ventriculaire synchronisée à une détection atriale.

Chez ce patient, la détection atriale était programmée au maximum des capacités de l'appareil ne laissant place à aucune possibilité d'optimisation. Une programmation du mode DDIR parait adaptée chez ce patient avec maladie de l'oreillette car elle permet une stimulation atriale lorsque le patient est sinusal et permet d'éviter les problèmes de stimulation ventriculaire erratique par absence de commutation lorsqu'il est en FA.