Confirmation durant la charge

Tracé
N° 16
Constructeur Boston Scientific Prothèse S.ICD Chapitre S.ICD
Patient

Même tracé que tracé 14.

Tracé
  1. rythme lent;
  2. épisode de FV (arythmie rapide, polymorphe, anarchique);
  3. détection de l'épisode et charge des condensateurs; 2 compteurs sont ouverts au début de la charge: le compteur de cycles consécutifs et le compteur de cycles consécutifs requis;
  4. durant la charge, la détection de l'arythmie est correcte sans sous-détection significative, les intervalles bruts courts conduisent à un incrément progressif du compteur de cycles consécutifs alors que le compteur de cycles consécutifs requis reste à 3;
  5. en fin de charge (E) le nombre de cycles consécutifs est ≥ au compteur de cycles consécutifs requis;
  6. top off charge;
  7. le choc électrique de 80 Joules est délivré;
  8. choc électrique efficace.
Patient

Homme de 61 ans avec myocardiopathie ischémique; implantation d'un défibrillateur sous-cutané Emblem S-ICD A209; programmation: Thérapies On, 2 zones (une zone de choc conditionnel à 190 bpm, une zone de choc à 220 bpm), stimulation post-choc sur On; gain sur 1X, vecteur alternatif.

Tracé
  1. arythmie ventriculaire correctement détectée par le dispositif;
  2. début de la charge des condensateurs;
  3. réduction spontanée de l'arythmie pendant la charge;
  4. sur cet intervalle brut allongé, le nombre de cycles consécutifs est remis à 0;
  5. sur ce second cycle lent, le nombre de cycles consécutifs reste à 0; le nombre de cycles requis est à 4 (3+1);
  6. en fin de charge, le nombre de cycles consécutifs est < au compteur de cycles requis; le critère de persistance pendant la charge n'est pas vérifié et le choc électrique n'est pas délivré;
  7. après 24 cycles classés S, diagnostic de fin d'épisode;
Patient

Même patient que tracé 15.

Tracé
  1. arythmie ventriculaire détectée par le dispositif;
  2. début de la charge des condensateurs;
  3. pendant la charge, certains cycles sont classés “•” et “N”; si les intervalles bruts sont courts, ces cycles incrémentent le nombre de cycles consécutifs (ne remettent pas à 0 ce compteur);
  4. en fin de charge, le nombre de cycles consécutifs est ≥ au compteur de cycles requis; le choc peut être délivré.
Patient

Homme de 36 ans avec myocardiopathie hypertrophique; implantation d'un défibrillateur sous-cutané Emblem S-ICD A209; programmation: Thérapies On, 2 zones (une zone de choc conditionnel à 200 bpm, une zone de choc à 220 bpm), stimulation post-choc sur On; gain sur 1X, vecteur secondaire.

Tracé
  1. arythmie ventriculaire correctement détectée par le dispositif;
  2. début de la charge des condensateurs;
  3. réduction spontanée de l'arythmie pendant la charge;
  4. sur ce cycle lent, le nombre de cycles consécutifs est remis à 0; le nombre de cycles requis est à 4 (3+1);
  5. sur ce second cycle lent, le nombre de cycles consécutifs reste à 0; le nombre de cycles requis est à 5 (4+1);
  6. sur ce cycle lent, le nombre de cycles consécutifs reste à 0; le nombre de cycles requis est à 10;
  7. redémarrage de la tachycardie; incrément progressif du compteur de cycles consécutifs;
  8. le nombre de cycles consécutifs est ≥ au compteur de cycles requis;
  9. choc électrique délivré;
  10. fin de l'épisode.
Commentaires

Une fois qu'elle a débuté, la charge des condensateurs se poursuit jusqu'à ce que le dispositif atteigne sa tension cible, moment auquel la reconfirmation s'applique pour vérifier que l'arythmie se poursuit et l'absence de réduction spontanée. Au début de la charge des condensateurs, deux compteurs sont ouverts:

- un compteur de cycles rapides consécutifs (SC Fast Intvls) qui est incrémenté par les intervalles bruts (“•” et “N” compris si l'intervalle brut est court) rapides consécutifs et non pas en fonction de la classification S ou T; ce compteur retombe à zéro dès qu’un intervalle brut long est détecté; au cours de la charge, un intervalle long (si la zone de choc conditionnel programmée à 200 bpm, un intervalle est long si supérieur à 300 ms) remet donc ce compteur à 0.

- un compteur de cycles rapides consécutifs requis pour délivrer le choc (SC value): il démarre à 3 et ne peut pas descendre en dessous de 3; il faut donc une minimum de 3 cycles rapides consécutifs en fin de charge pour délivrer le choc; ce compteur est incrémenté par chaque cycle lent classé S (+1) et décrémenté par chaque cycle rapide classé T (-1, valeur minimale: 3); ce compteur n'est donc pas basé sur les intervalles bruts comme le précédent.

 

En fin de charge, le choc peut être délivré lorsque SC Fast Intvls ≥ SC value. Cet algorithme permet une analyse continue du rythme pendant la charge des condensateurs, sans pour autant dévier la charge. En effet, quand la charge débute, elle ne peut pas être interrompue.

 

Exemple de tachycardie soutenue (similaire au tracé 16a) pendant la charge avec visualisation de l'évolution en parallèle des 2 compteurs: le rythme est rapide et soutenu pendant la charge; le  nombre de cycles rapides consécutifs requis reste à 3 pendant toute la durée de la charge; à la fin de la charge, le choc est délivré.

16.jpg

Exemple de réduction spontanée pendant la charge puis de redémarrage avec visualisation de l'évolution en parallèle des 2 compteurs: à la fin de la charge, le choc est délivré lorsque SC Fast Intvls ≥ SC value.

16a.jpg

La charge est déviée si l'intervalle moyen 4 RR est supérieur à la zone de fréquence la plus basse + 40 ms pour 24 intervalles. Un épisode non traité est alors enregistré dans les mémoires et la persistance initiale est allongée de 3 cycles comme expliqué précédemment (Smart Charge). 

 

En fin de charge, il existe systématiquement un second marqueur C qui correspond au "top-off charge". Sur les tracés de télémédecine, les marqueurs de fin de charge sont également visualisables. La première charge permet de s'approcher de la valeur de 80 Joules qui doit être délivrée. La seconde charge permet de compléter et d'ajuster exactement l'amplitude du choc délivré à 80 Joules. Quand ce second marqueur C apparait, le choc est "commited" et délivré. Un ou 2 marqueurs S (dernier cycle avant le marqueur C) peuvent alors apparaitre sur le tracé même si la fréquence correspond à une zone de tachycardie, le dispositif arrêtant son analyse.