Surdétection de bruit sur la sonde atriale

Tracé
N° 5
Constructeur Biotronik Prothèse TELEMEDECINE Chapitre Egm périodiques
Patient

Homme de 55 ans implanté d’un pacemaker double chambre Evia DR-T pour bloc auriculoventriculaire complet paroxystique; EGM périodique ;

Tracé

Tracé télécardiologie

3 canaux sont disponibles : les marqueurs avec les intervalles, le canal de détection atriale et le canal de détection ventriculaire droit ; 12 secondes d’EGM sont disponibles ;

  1. surdétection d’un signal parasite au niveau du canal atrial ; alternance entre cycles classés As, Ars et Ars (FFP) (FFP : far field protection) ;
  2. l’appareil est en mode DDIR à la suite d’une commutation de mode ;
  3. arrêt de la surdétection atriale ; cycles AS-VS avec PR long ;
  4. commutation en mode DDDR et cycles AS-VP ;
Commentaires

L’impédance de la sonde atriale était normale, le seuil de stimulation correct. Aucune réintervention sur la sonde n’a été proposée. Une surdétection sur la sonde auriculaire peut comme sur le tracé, entrainer une commutation automatique de mode inappropriée sur faux diagnostic d’arythmie atriale.
Pour un défibrillateur, cela peut également fausser une discrimination basée sur le comptage des auriculogrammes et ventriculogrammes en tachycardie. Il convient donc de résoudre cette complication si le phénomène est fréquent chez un patient implanté d’un défibrillateur :

  • Diminution de la sensibilité atriale maximale sans compromettre la détection du rythme sinusal, et des vraies arythmies atriales. En général, cette mesure est peu efficace car les potentiels de rupture de sonde ou d’interférences sont volontiers de grande amplitude;
  • Utiliser une discrimination de type simple chambre ;
Autres articles qui pourraient vous intéresser
Tracés Pacing & Defibrillation
Surdétection de myopotentiels diaphragmatiques
Tracés Pacing & Defibrillation