Surdétection de myopotentiels diaphragmatiques

Tracé
N° 6
Constructeur Biotronik Prothèse TELEMEDECINE Chapitre Détection
Patient

Homme de 69 ans implanté d’un défibrillateur triple chambre Lumax 340 HF-T pour une myocardiopathie ischémique avec bloc de branche gauche ; rapport événement (couleur jaune) dans le cadre d’une FV classifiée ; 

Tracé

Tracé télécardiologie

  1. rythme stimulé dans l’oreillette et en biventriculaire ;
  2. surdétection d’un signal rapide de petite amplitude en zone de FV dans le canal ventriculaire droit ;
  3. classification de l’épisode FV après 12 cycles sur 16 classés en zone de FV (3 VS et 1 TV2, 12 VF : compteur de FV rempli) ;
  4. pas de thérapie délivrée ;
  5. fin de l’épisode ;

Tracé programmateur (même épisode)

  1. début de la charge (trait noir) ;
  2. arrêt de la surdétection et interruption de la charge après 3 cycles stimulés ventriculaires ;
Commentaires

Ce patient présentait la surdétection de myopotentiels d’origine diaphragmatique. L’inspiration profonde permettait de reproduire le phénomène. Une surdétection de myopotentiels diaphragmatiques est évoquée devant la mise en évidence de signaux de faible amplitude, préférentiellement visualisés au niveau du canal de détection ventriculaire droit et souvent absents au niveau du canal de choc. La surdétection survient préférentiellement en fin de cycle car le gain et la sensibilité sont maximaux. Cette surdétection est plus fréquente chez les patients implantés d'une sonde positionnée à l'apex du ventricule droit. Chez ce patient, la sensibilité a été reprogrammée à 0.8 mV ce qui a permis de corriger cette surdétection.