Anévrysme ventriculaire gauche

Tracé
N° 54
Patient
Femme de 79 ans, diabétique, hypertendue ayant présenté un infarctus antéro-septal il y a 3 ans avec reperfusion tardive (H + 9 sur thrombose IVA proximale) ; fraction d'éjection ventriculaire gauche altérée (30%); nombreux épisodes de TV non soutenue ; consultation de routine;
Anévrysme ventriculaire gauche
Commentaires

Cette patiente présentait à l'échographie cardiaque une nécrose antéro-septo-apicale avec existence d'une poche anévrysmale antéro-apicale. A la suite d'un syndrome coronarien aigu, le segment ST revient généralement à la ligne isoélectrique après 2 semaines environ alors que les ondes Q persistent et que les ondes T s'aplatissent, se négativisent puis se normalisent. Un certain degré de sus-décalage peut persister au long cours principalement chez des patients avec infarctus antérieur surtout quand la reperfusion a été incomplète ou tardive et que la séquelle est transmurale, plus rarement  chez des patients avec infarctus inférieur. L'échographie retrouve dans...

Exergue
L'existence d'un sus-décalage persistant à distance d'un infarctus transmural doit faire évoquer l'existence d'un anévrysme ventriculaire gauche.
Anévrysme ventriculaire gauche
Autres articles qui pourraient vous intéresser