Tachycardie ventriculaire de branche à branche

Tracé
N° 88
Patient
Patient de 74 ans en fibrillation auriculaire permanente, ayant bénéficié d'une ablation du nœud auriculo-ventriculaire et de l'implantation d'un stimulateur triple chambre (sonde ventriculaire droite et sonde ventriculaire gauche); hospitalisation pour épisode de syncope;
Tachycardie ventriculaire de branche à branche sur myocardiopathie primitive nonischémique
Tachycardie ventriculaire de branche à branche sur myocardiopathie primitive nonischémique
Commentaires

Une réentrée de branche à branche est une forme particulière de tachycardie ventriculaire résultant d'une macroréentrée entre les 2 branches. Ce type de tachycardie représente un pourcentage important (de l'ordre de 20 à 40%) des tachycardies ventriculaires observées chez les patients avec myocardiopathie idiopathique non ischémique. Un certain nombre de cas ont été également décrits dans le cadre de myocardiopathies valvulaires ou ischémiques, chez des patients présentant une myotonie et chez quelques patients sans cardiopathie. La survenue d'une lipothymie, syncope ou mort subite est fréquente car la tachycardie est souvent rapide et se produit sur un myocarde altéré. La branche droite constitue la voie antérograde dans une majorité des cas, un des fascicules (antérieur ou postérieur) de la branche gauche constituant la voie rétrograde expliquant l'aspect de bloc de branche gauche. Le circuit inverse (aspect de bloc de branche droit) est plus rare. L'initiation de la réentrée se produit quand un complexe atrial ou ventriculaire prématuré est bloqué dans une des branches, conduit dans l'autre dans le sens antérograde puis pénètre en rétrograde la branche initialement bloquée induisant une tachycardie par réentrée soutenue. L'électrocardiogramme en rythme sinusal retrouve fréquemment un bloc auriculo-ventriculaire du premier degré, un trouble de conduction distal aspécifique, un bloc de branche gauche étant plus rare. Le prérequis pour la survenue d'une réentrée de branche à branche est l'existence d'un délai de conduction au niveau du système de His-Purkinje se traduisant par la mesure d'un intervalle HV prolongé (80 ms en moyenne). Chez ce patient, l'ablation du nœud auriculo-ventriculaire ne permet pas d'analyser la séquence d'activation ventriculaire spontanée. Les traitements antiarythmiques sont rarement efficaces dans ce cadre. L'ablation de la branche droite permet souvent de régler le problème, même si un défibrillateur implantable reste indiqué du fait de la dysfonction ventriculaire gauche. 

Exergue
Une réentrée de branche à branche survient préférentiellement chez des patients insuffisants cardiaques avec fréquemment un aspect en tachycardie de bloc de branche gauche.
Tachycardie ventriculaire de branche à branche sur myocardiopathie primitive nonischémique