Spécificités

 
  1. VOLUME DES BOITIERS
  2. TYPE DE PILE
  3. CRITÈRES D'USURE ET LONGÉVITÉ
  4. FRÉQUENCE À L'AIMANT
  5. MODES DE STIMULATION TRADITIONNELS
  6. MODE SPÉCIFIQUE FAVORISANT LA CONDUCTION SPONTANÉE: PRÉFÉRENCE VENTRICULAIRE INTRINSÈQUE (VIP)
  7. MODE IRM
  8. STIMULATION VENTRICULAIRE: AUTOCAPTURE™
  9. STIMULATION ATRIALE: ACAP CONFIRM™
  10. SENSIBILITÉ ET DÉTECTION
  11. PÉRIODES RÉFRACTAIRES
  12. DIAGNOSTIC ET INTERRUPTION DES TACHYCARDIES PAR RÉENTRÉE ÉLECTRONIQUE
  13. ASSERVISSEMENT
  14. FONCTIONNEMENT DU REPLI SUR ARYTHMIES ATRIALES
  15. GESTION FLUTTER 2/1
  16. PRÉVENTION DES ARYTHMIES ATRIALES
  17. COMMUNICATION SANS FIL
  18. DURÉE DES MÉMOIRES
  19. SUIVI PAR TÉLÉMÉDECINE
  20. AUTRES SPÉCIFICITÉS

 

1) volume des boitiers

Simple chambre: 10.4 cm3 (Assurity MRI modèle PM1272)

Double chambre: 10.4 cm3 (Assurity MRI modèle PM2272)

2) type de pile

Pile oxyde de vanadium lithium/argent

3) critères d'usure et longévité

2 graphiques :

  • Diagramme en jauge
     
  • Courbe indiquant la décroissance de la tension de la pile

Valeurs exprimées : tension de la pile et longévité estimée

Fonctionnement en ERI (2,60V):

  • Augmentation de l’intervalle de stimulation de 100ms
     
  • Capteur programmé sur Arrêt
     
  • NIPS et AF Suppression™ programmés sur Arrêt

Le programmateur affiche une alerte indiquant que l'appareil a détecté l'IRE.

4) fréquence à l'aimant

Début de vie: 100 min-1

IRE : 85 min-1

Fin de vie: 80.7 min-1

2 programmations possibles pour la réponse à l'aimant:

  • Test de la pile (nominal)
     
  • Arrêt : aucune réponse à l’aimant

5) modes de stimulation traditionnels

Tous les modes traditionnels sont disponibles.

6) mode spécifique favorisant la conduction spontanée: Préférence Ventriculaire Intrinsèque (VIP)

Le VIP correspond à un hystérisis du délai AV. Le VIP n’autorise aucune onde P bloquée en présence d’un BAV paroxystique ou permanent. Une stimulation ventriculaire intervient toujours à la fin du délai AV étendu, en l’absence d’un évènement spontané.

Le délai AV maximal programmé additionné à la plus grande valeur de l’extension autorise un délai AV jusqu’à 450 ms.

7) mode IRM

Modes programmables: AOO / VOO / DOO / Stimulation Arrêt

Fréquence: 85 min-1 ; amplitude: 5 V/1 ms ; délai AV: 120ms ; stimulation bipolaire

Activation et désactivation possible avec programmateur ou avec activateur appliqué sur le boîtier

Pas de zone d'exclusion

8) stimulation ventriculaire: AutoCapture™

Le système AutoCapture™ permet une confirmation cycle à cycle de la capture ventriculaire basée sur l'analyse de la réponse évoquée avec stimulation de secours à 5 V sur perte de capture. Le seuil est systématiquement  mesuré toutes les 8 ou 24 heures. L'amplitude est automatiquement adaptée avec une marge de 0,25 V pour la durée d'impulsion programmée.

9) stimulation atriale: ACap Confirm™

L’appareil mesure le seuil de stimulation atriale toutes les 8 ou 24 heures, selon le réglage du paramètre Intervalle de recherche.

Pour utiliser la fonction ACap Confirm, il est nécessaire d’implanter une sonde de stimulation bipolaire, à faible polarisation, et de programmer le mode de stimulation atrial sur Bipolaire. Un test de configuration complètement automatique précède chaque mesure de seuil. L’algorithme est fonctionnel quel que soit la durée d’impulsion de stimulation. Le contrôle de capture est basé sur l'analyse de la morphologie de la réponse évoquée atriale au moment des mesures de seuil, mais sans surveillance et sans vérification cycle à cycle de la capture par la suite. La détection de la réponse évoquée atriale est réalisée en unipolaire, que la configuration de détection soit programmée sur le mode unipolaire ou bipolaire.  L’appareil mémorise la morphologie de l’échec de capture. La marge de sécurité est variable en fonction du seuil: si seuil ≤ 1.5V, marge à + 1.0V; si seuil entre 1.625V et 2.25V, marge à + 1.5V; si seuil entre 2.375V et 3.0V, marge à + 2.0V; si seuil > 3V, amplitude à 5V.

10) sensibilité et détection

En détection bipolaire, il est possible de programmer la sensibilité atriale et ventriculaire sur automatique ou sur fixe. En revanche, la sensibilité est obligatoirement fixe si la détection est unipolaire.

Lorsque la sonde est codée comme étant bipolaire, il est possible de programmer la détection unipolaire soit entre l’extrémité distale et le boîtier, soit entre la bague et le boîtier.

Différents paramètres peuvent être programmés pour optimiser la qualité de la détection bipolaire: la sensibilité maximale, le retard d'adaptation (post-stimulation et post-détection), le niveau d'adaptation (post-stimulation et post-détection) et la période réfractaire stimulée et détectée (post-stimulation et post-détection).

11) périodes réfractaires

Le blanking ventriculaire post-stimulation atriale est programmable sur Auto ou sur une valeur fixe entre 12 et 52 ms. Si un signal ventriculaire est détecté dans la fenêtre de sécurité (débute après le blanking ventriculaire post-stimulation atriale et se termine 64 ms après la stimulation atriale), une stimulation ventriculaire est déclenchée 120 ms après la stimulation atriale. Après une stimulation ou une détection ventriculaire, il existe une période réfractaire ventriculaire programmable.

Après une stimulation ou une détection atriale, il existe une période réfractaire atriale programmable.

A la suite d’une stimulation ou une détection ventriculaire, il existe un blanking atrial post ventriculaire programmable.

La PRAPV est programmable avec possibilité de programmer une PRAPV dynamique qui permet d’adapter la valeur de la PRAPV en fonction de la fréquence cardiaque.  

12) diagnostic et interruption des tachycardies par réentrée électronique

Si l’algorithme détecte huit intervalles AS-AS consécutifs supérieurs à la Fréquence de détection des TRE, l’appareil calcule la stabilité des huit intervalles VP-AS. S’il détermine que les intervalles VP-AS sont stables, pour le neuvième intervalle, l’algorithme module le délai AV de 50 ms. Si le dixième intervalle VP-AS est similaire aux neuf intervalles précédents, l’appareil conclut à la présence d'une TRE. L'appareil suspend alors la stimulation ventriculaire et délivre une impulsion atriale 330 ms après l'onde P rétrograde détectée, puis reprend la stimulation normale.

13) asservissement

L'asservissement de fréquence est basé sur les données fournies par un accéléromètre avec différents paramètres programmables en manuel ou en automatique (seuil, pente, temps de réponse, temps de récupération, fréquence max. capteur).

14) fonctionnement du repli sur arythmies atriales

La commutation automatique de mode (CAM) a lieu lorsque la fréquence atriale dépasse la fréquence de détection des tachycardies atriales (FDTA).

La CAM utilise une fréquence atriale filtrée, et non instantanée, basée sur une comparaison de la fréquence atriale en cours avec une fréquence moyenne actualisée en continu, ceci afin de distinguer tachycardie soutenue et cycles intermittents rapides.

Lorsque la fréquence atriale filtrée dépasse la valeur FDTA programmée, l’appareil arrête la synchronisation de la fréquence auriculaire et bascule en mode DDI(R) ou VVI(R).

L’appareil mesure à chaque cycle l’intervalle PP instantané.

Il calcule un intervalle atrial filtré (IAF) suivant la règle suivante :

  • Si PP instantané  ≤ IAF : IAF décrémenté de 38 ms
     
  • Si PP instantané > IAF : IAF incrémenté de 25 ms

Dès que IAF devient inférieur à IDTA : commutation de mode

Durant la commutation de mode, la fréquence de stimulation est la fréquence de base de CAM (programmable indépendamment de la fréquence de base) ou la fréquence indiquée par le capteur.

Le retour au mode synchrone n’est possible que si la fréquence atriale filtrée redevient inférieure à la fréquence max. synchrone (IAF < à l’intervalle de fréquence max synchrone).

15) gestion flutter 2/1

Pas d’algorithme spécifique ; quand un flutter 2/1 survient, il est nécessaire de raccourcir la durée du blanking atrial post-ventriculaire.

16) Prévention des arythmies atriales

1 algorithme est disponible

AF Suppression : augmentation de la fréquence de stimulation pour « overdriver » l’activation spontanée atriale.

17) communication sans fil

Technologie disponible sur les plateformes actuelles – Liaison RF ouvrant les possibilités à la télécardiogie (Assurity MRI)

18) durée des mémoires

Durée maximale d'enregistrement des EGMs: 14 minutes

Déclencheurs : Épisode atrial (Entrée de CAM) ; Fréquence ventriculaire élevée ; ESV consécutives ; Épisode de TRE ; Hystérésis avancée ; Réversion de bruit ; Réponse sous aimant

Priorisation des EGMs

19) suivi par télémédecine

Le système de télésurveillance mis en place grâce au Merlin@Home et au réseau Merlin.net permet  des transmissions initiées par le patient, des transmissions automatiques à des dates programmables par le médecin, ou à des intervalles définis et des transmissions en rapport avec une alerte (paramétrable). Un EGM en temps réel de 30 secondes est associé à chaque transmission.

20) autres spécificités

  • le paramètre Hystérésis AV négative + Recherche permet à l’appareil de réduire le Délai AV stimulé et le Délai AV détecté lorsqu’une onde R est détectée, afin d’empêcher la conduction intrinsèque et de favoriser la stimulation ventriculaire (optimiser le gradient dans la CMH).
     
  • ECG sans sonde
     
  • EGM non filtré et filtré (Ampli Détect)
     
  • moniteur de congestion CoreVue
     
  • optimisation automatique des Délai AV par QuickOptTM