Les périodes réfractaires atriales chez Abbott

Le blanking et la période réfractaire atriale post atriale

 

Il existe une période réfractaire atriale post-détection atriale programmable (entre 93 et 190 ms, valeur nominale 93 ms).

De même, après une stimulation atriale, il existe une période réfractaire atriale programmable (entre 190 et 470 ms, valeur nominale 190 ms).

Les événements qui se produisent pendant cette période réfractaire ne sont pas pris en compte pour le décompte des arythmies atriales (calcul de la fréquence atriale filtrée).

 
Les périodes réfractaires atriales post ventriculaires 
 

Le blanking atrial post-ventriculaire

A la suite d’une stimulation ventriculaire, il existe un blanking atrial de 60 à 250 ms (valeur nominale, 150 ms). Les événements qui se produisent pendant cette période réfractaire ne sont pas pris en compte pour le décompte des arythmies atriales (calcul de la fréquence atriale filtrée).

La période réfractaire atriale post-ventriculaire (PRAPV) 

La PRAPV est programmable entre 125 et 500 ms (valeur nominale 275 ms).

pm_19_situations_periodes_refractaires_14.png

La programmation d’une PRAPV dynamique permet d’adapter la valeur de la PRAPV en fonction de la fréquence cardiaque. Il est possible de programmer ce paramètre sur Arrêt, Faible, Moyen, Elevé). Il faut également programmer une PRAPV la plus courte (programmable entre 125 et 475 ms, valeur nominale 175 ms). 

pm_19_situations_periodes_refractaires_15.png

Les périodes réfractaires ventriculaires chez Abbott

Le blanking et la période réfractaire ventriculaire post-ventriculaire

 

Après une stimulation ventriculaire, il existe une période réfractaire ventriculaire programmable (entre 125 et 470 ms, valeur nominale 250 ms).

De même, il existe une période réfractaire ventriculaire post-détection ventriculaire programmable (entre 125 et 500 ms, valeur nominale 250 ms).
 

Les périodes réfractaires ventriculaires post-stimulation atriale

 

Le blanking ventriculaire post-stimulation atriale 

Ce blanking est programmable sur AUTO (depuis la plateforme Accent en valeur nominale) ou sur une valeur fixe entre 12 et 52 ms. Quand la programmation AUTO est choisie, si un signal ventriculaire est détecté pendant le blanking, le blanking est automatiquement allongé jusqu’à ce qu’aucun signal ne soit plus détecté ou jusqu’à la valeur limite de 52 ms. 

pm_19_situations_periodes_refractaires_v_9.png

Stimulation ventriculaire de sécurité

La fenêtre de sécurité peut être programmée sur marche ou arrêt (valeur nominale marche). Si un signal ventriculaire est détecté dans la fenêtre de sécurité (débute après le blanking ventriculaire post-stimulation atriale et se termine 64 ms après le stimulus atrial), une stimulation ventriculaire est déclenchée 120 ms après la stimulation atriale.

Si le blanking ventriculaire post-stimulation atriale est programmé sur « Auto »:

  • si un signal ventriculaire est détecté pendant le blanking initial de 12 ms (possible écoute croisée), de nouvelles périodes de blanking redéclenchables de 12 ms se succèdent jusqu’à l’arrêt de la détection sans dépasser une limite fixée à 52 ms;
     
  • si la détection ventriculaire se termine avant cette limite de 52 ms, la fenêtre d’écoute croisée est interrompue; si une détection ventriculaire survient avant la fin du délai AV, la stimulation ventriculaire est inhibée; si aucune détection ne survient, la stimulation ventriculaire survient en fin de délai AV; 

pm_19_situations_periodes_refractaires_v_10.png

  • si la détection ventriculaire se poursuit au delà de cette limite de 52 ms (début de la fenêtre de sécurité), une stimulation ventriculaire est délivrée 120 ms après la stimulation atriale; 

pm_19_situations_periodes_refractaires_v_11.png

La tachycardie réentrante électronique chez Abbott

La prévention du démarrage des TRE
 

Pour éviter de stimuler l’oreillette en période vulnérable, les stimulateurs Abbott préservent un intervalle fixe de 330 ms avant de stimuler l’oreillette, quelle que soit la fréquence programmée ou asservie.

Si le paramètre Réponse sur ESV est sur Stim. A  (autre réglage : Arrêt), la détection d'une ESV entraine un allongement de la PRAPV à 475 ms. La stimulation atriale ne peut survenir que 330 ms après la détection de l'activité atriale dans la PRAPV.

pm_19_situations_tre_8.png

 

Diagnostic d'une TRE par le stimulateur et intervention anti-TRE
 

Pour éviter qu’une TRE ne se pérennise, les stimulateurs Abbott possèdent un algorithme de reconnaissance et de traitement basé sur la stabilité de l’intervalle VP.

Trois réglages sont possibles pour la réponse sur TRE :

  • Arrêt : aucune TRE détectée;
     
  • Passif : les TRE sont détectées et incluses dans les diagnostics mais l'algorithme d'interruption n'est pas utilisé;
     
  • Stimulation atriale : les TRE sont détectées et l'algorithme spécifique d'interruption est utilisé;

Le paramètre fréquence de détection des TRE détermine à quelle fréquence l’appareil cherche l'existence de tachycardies compatibles avec une TRE. Ce paramètre peut être réglé entre 90 et 150 bpm (valeur nominale 130 bpm) et ne peut pas excéder la valeur de la fréquence maximale synchrone.

pm_19_situations_tre_9.png

Si l'intervalle VP est stable sur 8 cycles, le délai PV est modifié de 50 ms (raccourci de

50 ms si l’intervalle AS-VP est > 100 ms, allongé de 50 ms si l'intervalle AS-VP est < 100 ms) sur le neuvième cycle.

Si le VP du dixième cycle est inchangé (moins de 16 ms de variation par rapport au VP précédent), l’onde P est considérée rétrograde et ne synchronise pas la stimulation ventriculaire.
Une stimulation atriale est délivrée 330 ms après P’.

Si le neuvième et le dixième intervalles VP diffèrent de plus de 16 ms, l’appareil conclut à l’absence de TRE; la recherche de TRE ne reprend qu'après 256 cycles.

pm_19_situations_tre_10.png