Repli sur arythmies atriales chez Abbott

Algorithme de commutation de mode
 

La commutation automatique de mode (CAM) a lieu lorsque la fréquence atriale filtrée dépasse la fréquence de détection des tachycardies atriales (FDTA).

La CAM utilise une fréquence atriale filtrée, et non instantanée, basée sur une comparaison de la fréquence atriale en cours avec une fréquence moyenne actualisée en continu, ceci afin de distinguer tachycardie soutenue et cycles intermittents rapides.

Lorsque la fréquence atriale filtrée dépasse la valeur FDTA programmée, l’appareil commute en mode DDI(R) ou VVI(R).

L’appareil mesure à chaque cycle l’intervalle PP instantané.

Il calcule un intervalle atrial filtré (IAF) suivant la règle suivante :

  • Si PP instantané  ≤ IAF : IAF décrémenté de 38 ms
  • Si PP instantané > IAF : IAF incrémenté de 25 ms

La commutation de mode survient dès que l'intervalle atrial filtré devient inférieur à l'intervalle de détection des tachycardies atriales.

Durant la commutation de mode, la fréquence de stimulation correspond à la fréquence de base de CAM (programmable indépendamment de la fréquence de base) ou à la fréquence indiquée par le capteur (fréquence asservie).

Le retour au mode synchrone n’est possible que si la fréquence atriale redevient inférieure à la fréquence maximale synchrone (IAF > à l’intervalle de fréquence maximale synchrone).

pm_19_situations_arythmies_a11.png

Exemple : intervalle de détection de tachycardie atriale à 180 min-1 / 333 ms

pm_19_situations_arythmies_a12.png

Programmation

pm_19_situations_arythmies_a13.png

Enregistrement d'un épisode TA/FA
 

Le critère d'enregistrement des épisodes TA/FA utilise l’intervalle de détection de tachycardie atriale (IDTA). La méthode de calcul pour l’intervalle atrial filtré (IAF) est identique.

Pour enregistrer un épisode, il faut 4 cycles consécutifs avec un intervalle PP et un IAF qui soient inférieurs à l’IDTA. Ces cycles consécutifs permettent d’éviter l’enregistrement des épisodes de CAM sur écoute croisée (alternance cycles courts cycles longs qui peuvent entrainer une CAM mais pas l’enregistrement de l’épisode car pas de cycles courts consécutifs). Le critère de CAM est plus sensible que le critère d’enregistrement qui est plus spécifique. Il faut ensuite 8 cycles avec un intervalle PP et un IAF supérieurs à l’IDTA pour que l’épisode soit terminé (2 épisodes distants de moins de 20 secondes sont considérés comme un seul épisode TA/FA).

pm_19_situations_arythmies_a14.png

pm_19_situations_arythmies_a15.png

Charge en FA

La Charge en TA/FA correspond au pourcentage de temps passé en TA/FA sur une période de 52 semaines. Chaque point de donnée du graphique correspond au pourcentage de temps où le patient était en TA/FA au cours d’une période de sept jours.

pm_19_situations_arythmies_a16.png

Gestion du flutter chez Abbott

Pas d’algorithme de ce type ; quand un flutter 2/1 survient, il est nécessaire de raccourcir la durée du blanking atrial post-stimulation ventriculaire.

Algorithmes de prévention de la FA chez Abbott

AF Suppression
 

L'algorithme AF Suppression™ permet à l'appareil de stimuler l'oreillette à des fréquences plus rapides que la fréquence atriale intrinsèque (overdrive).

Lorsque l’algorithme détecte deux ondes P dans une fenêtre de 16 cycles, l’appareil augmente la fréquence de stimulation pour neutraliser la conduction spontanée. Après stimulation à la fréquence de l’Algorithme AF Suppression pendant le nombre de cycles indiqués par le paramètre Nombre de cycles d’overdrive (15 à 40 ; nominal 15), l’appareil ralentit sa fréquence jusqu’à ce qu’il détecte deux nouvelles ondes P. Si deux ondes P sont détectées, il repasse en stimulation rapide (overdrive). S’il ne détecte pas deux ondes P, la stimulation reprend selon le réglage de la fréquence de base, de la fréquence de repos ou de la fréquence capteur.

Calcul de la fréquence d’overdrive: pour des fréquences de simulation <59 bpm,  l’overdrive appliqué est fixe à 10 bpm (=fréquence minimale d’overdrive); pour des fréquences >151 bpm, overdrive fixe de 5 bpm (= fréquence maximale d’overdrive); pour des fréquences situées entre 60 et 150 bpm, l’algorithme AF Suppression augmente la fréquence de stimulation d’un delta compris entre la fréquence minimale d’overdrive et la fréquence maximale d’overdrive.

Retour à la fréquence de base: ce paramètre non programmable détermine l’intervalle et la pente de réduction depuis la fréquence d’overdrive jusqu’à la fréquence de base, fréquence de repos ou fréquence indiquée par le capteur; si la fréquence d’overdrive est supérieure à 100 bpm, 8ms sont ajoutées à chaque cycle jusqu’à 100 bpm puis + 12ms jusqu’à la fréquence de base.

pm_19_situations_arythmies_fa9.png

pm_19_situations_arythmies_fa10.png